Phoenix's Revival

RPG Beyblade, 16 ans plus tard
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 20
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Ven 27 Sep - 17:08

Riri réceptionna la bombe lacrymo et fit un signe de tête en remerciement.
Dès que tout le monde fut hors de portée, elle relâcha son emprise sur les deux hommes de main.
Seul l'un des deux se redressa, l'autre, sonné, s'affala par terre.


- Dis donc, c'est de la pub mensongère, ton copain... lança Riri, sarcastique.

Cette pique ne parut pas plaire à l'autre colosse, qui se rua sur elle tête baissée.
Tête qui rencontra une fois de plus le mur d'en face, après une agile esquive de la jeune fille.


- Je parie que vous formiez le duo de l'intelligent et de la brute. Hélas, il semblerait que j'aie assommé l'intelligent...

La brute se retourna et la fixa d'un œil mauvais. Il tenta une nouvelle attaque, préparant un coup par en haut, qu'elle para sans grande peine en l'arrêtant de la main et lui envoya un direct dans les côtes qui le fit reculer en soufflant comme un buffle.
Riri soupira.


- On s'ennuie, là. Si au moins j'avais un adversaire verbal pour répondre à mes provocations et s'énerver tout seul quand il trouve rien à dire... Tu sais parler au moins ?

L'homme ne répondit pas, mais afficha un large sourire.
Riri comprit trop tard la cause de ce soudain réjouissement, lorsque deux énormes bras vinrent bloquer les siens.
"Zut, on a réveillé Einstein..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Lun 30 Sep - 14:03

Prue aidait Kaï à avancer vers la dernière salle. Là où les attendait Boris et son nouveau complice. Kaï avait peut-être raison d'émettre la question. Est-ce que ce lâche sera-t-il vraiment là ? Cette question méritait réflexion … Mais le plus important était que Françoise soit bien là, saine et sauve et que Boris ne lui ait pas fait un lavage de cerveau pour la recruter dans sa bande de loosers. Si ça s'avérait être le cas, Prue allait le tuer.

Elle avait son arme sur elle et n'hésiterait pas à l'utiliser. On ne touchait pas à sa fille éperduement sans en être punit sévèrement. C'était la prunelle de ses yeux, son trésor, l'une des principales choses qui la retenait sur cette maudite terre. Audrey n'avait qu'à bien se tenir, elle allait subir un courroux sans pareil si elle osait faire du mal à la jeune fille. Prue était tellement dans un état de stress qu'elle n'entendit pas Kaï la remercier de l'aider.

Hilary l'entendit et sourit, amusée. Tyson, lui, n'avait pas l'air d'apprécier la chose et faillit les séparer mais le regard sévère de sa femme l'en empêcha sur le champs. Elle faillit lui demander pourquoi il ne pouvait les laisser tranquille mais la porte s'ouvrit sur Boris et sa compagnie d'imbéciles. Prue retint son souffle. La première chose qu'elle vit aussitôt était Audrey tenant Françoise par les cheveux … Prue lâcha rapidement Kaï, sortant son flingue, tel un taureau voyant rouge dans une arène.

Tyson sauta presque sur Prue pour la stopper.


-Mais t'es folle ! Range ton arme, Prue ! Tu vas compliquer la situation !
-Cette … Garce fait du mal à ma fille !
-Je sais ! Mais calme toi ! On va réfléchir à la meilleure façon de la sortie de là … Tu vas pas commettre l'irréparable ? Et si tu rates ta cible ou si Audrey met en avant ta fille ? Hein ? Tu y as pensé ?


Prue faillit pleurer, se laissant aller en rage contre son meilleur ami. La voix étrangère les sortirent de leurs pensées maussades. La blonde et Tyson se redressèrent, fixant le siège qui se retourna lentement, trop lentement. Un type avec des lunettes et des cheveux hérissés comme si il avait mit sa main dans une prise électrique, se dressa face à eux. Une arène sortit entre eux. Tyson sourit, sortant son lanceur et sa toupie, prêt à combattre.

-On compte sur toi, papa ! Fit Makoto, fier de son père.
-Ne vous inquiétez pas, je vais gêrer comme d'habitude !
-Tu as plutôt intérêt … souffla Hilary, froide.


Prue serra une dernière fois son meilleur ami contre elle, lui souhaitant de réussir avec succès. Il lui sourit, levant son pouce de la victoire avant d'avancer vers l'arène.

-Et si il gagne, vous nous laissez partir avec ma fille où je vous jure que je vous trucide !

Tyson faillit tomber sous l'ouragan. L'homme face à lui, ria d'un air glacial.

-Je n'ai qu'une parole, gentledame ! Mais avant de commencer, je me présente, je me nomme Doji. Chef de la nébuleuse noire !

Il continua de rire sortant sa toupie :

-Hypervitesse !

Les toupies lancées, Tyson chargea aussitôt.

-DRAGOON ! Fais souffler la tempête !


[Tyson = 10/10
Le complice de Boris = 10 - 6 =  4/10]

_________________


Dernière édition par Prudence P. Delcamps le Lun 30 Sep - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Lun 30 Sep - 14:03

Le membre 'Prudence P. Delcamps' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mission' : 6

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Chef de la Mafia
PNJ
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Mar 1 Oct - 14:16

La situation avait bien faillit tourner au drame. Heureusement, Tyson fut pour la première fois alerte empêchant Prue de foncer tête baissée avec … une arme. Comment pouvait-elle posséder une telle arme ? Elle n'était qu'écrivain, non ? Kaï fut étonné mais ne dit rien, restant sur le côté avec son fils qui le retenait vu que la blonde avait lâché, certes pas brusquement, le russe. Celui-ci se remettait du coup en se laissant glisser sur le mur pour s'asseoir. Il allait devoir laisser encore une fois Tyson s'occuper de tout. Avant, Kaï aurait ressentir de la haine et de la rage face à Tyson pour être toujours le héros à la fin de l'aventure qui sauve les plus faibles du méchant. Cependant, à présent, Kaï ne ressentait plus cela et son rival ne l'agaçait plus autant qu'avant. Ils étaient des adultes. Comme il avait dit à Prue, en morale, il fallait réagir ainsi, et être responsable et adulte, voulait dire pour lui, oublier le passé en premier lieu. Modifier son caractère était en second plan. Kaï soupira, regardant Tyson s'élancer dans le combat sans attendre. Makoto encourageait son père, Hilary le menaçait comme toujours, … Et Prue fit elle-aussi des menaces mais envers leur adversaire. Dès lors que cet homme retourna son siège, Kaï eut un frisson. Encore un déglingué à la solde de Boris et de Voltaire. Kaï regarda autour de lui, cherchant des yeux son grand-père … Il n'était pas là, visiblement. Kaï essaya de se relever. Goû l'aida. Son père lui chuchota quelque chose à l'oreille. Le garçon hocha juste la tête et laissa son père s'éloigner. Le fils approcha doucement de Françoise et Audrey, restant neutre.

-Pouvez-vous la lâcher un peu, s'il vous plaît, Audrey-san ? Vous lui faites mal …
-Non même si c'est gentillement demandé … Ca me fait tellement de bien de lui faire du mal … Alors tu vois, petit, je vais continuer à lui faire mal.


Elle ricana, tirant un peu sur la tignasse rose. Elle entretenait ses cheveux autant que sa mère à son âge. Ce qui dégoûta Audrey qui sortit un poignard :

-Qu'allez-vous faire ?
-Ho trois fois rien, ne t'inquiètes pas …
-Non !


Cependant, au lieu de faire comme le craignait le garçon, la femme coupa juste les cheveux roses de la jeune fille, la faisant tomber sur le sol à genoux. Malgré qu'elle était à demi libéré, il restait ses liens qui l'emprisonnaient …

-Elle est bien mieux comme ça …
-Vous êtes un monstre !
-Tais-toi, sale morveux !


Goû aida rapidement Françoise à se relever et courra avec elle plus loin, rejoignant Makoto, sa mère et sa sœur. Audrey était furax et essaya de les rattraper.
Pendant ce temps, Kaï s'était éclipsé dans une autre salle où une dizaine d'écran d'ordinateurs lui faisaient face. Il tapota rapidement les claviers, cherchant des indices de la complicité de son grand-père à celle de Boris et de ce Doji. Kaï n'entendit pas qu'une porte coulissa derrière lui, laissant apparaître une ombre dans l'embrassure.


-Kaï.

Kaï sursauta et se retourna vers l'imposante présence qui n'était autre que son grand-père. Voltaire Hiwatari. Alors Kaï avait raison, son vieux avait rejoint Boris et compagnie de nouveau ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Mar 1 Oct - 14:16

Le membre 'Chef de la Mafia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mission' : 6

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 20
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Mar 1 Oct - 21:16

Pendant ce temps, Riri était toujours aux prises avec les deux hommes de mains.
L'emprise du fraîchement réveillé partenaire de la brute se resserrait dangereusement autour d'elle, commençant à lui couper la respiration. Ce câlin forcé ne lui plaisait pas du tout, mais ses tentatives de débattements ne menaient à rien...
L'autre se rapprocha avec l'intention évidente de lui asséner un coup. Riri ferma les yeux, attendant l'impact... Après réflexion, prendre ce coup ferait lâcher prise à celui qui la tenait et lui permettrait de se retourner contre lui. Elle s'était donc résignée à se faire tabasser pour cette fois.
Le choc fut violent. Mais comme prévu, l'homme relâcha son étreinte. La tête entraînée vers le sol par le coup qu'elle venait de recevoir, mais libre, elle se retourna, présentant son dos au sol, et envoya son pied dans le menton de l'homme penché au-dessus d'elle.
Ce dernier le prit de plein fouet. Il vacilla, entraîné tête en arrière, et s'affala quelques pas plus loin.
Riri, à terre, reprenait lentement sa respiration et ses esprits. Le deuxième homme, encore prêt à en découdre, ne lui laissa que peu de répit. Il se jeta à nouveau sur elle.
N'ayant pas le temps de se relever, elle roula sur le côté, évitant de justesse les deux énormes poings qui vinrent s'écraser sur le sol à l'endroit où se trouvait sa tête quelques secondes plus tôt.
Contemplant les dégâts, elle déglutit, puis se redressa sur ses jambes et lança avec un rire nerveux :


- Tu plaisantes pas, toi...

A peine avait-elle eut le temps de se relever qu'il chargeait à nouveau sur elle. Elle ne put éviter le coup dans le ventre qu'il lui asséna et se retrouva à nouveau à terre en toussant, le souffle coupé.
Enfin victorieux, le colosse, avec un air triomphant, l'empoigna à la gorge et la souleva jusqu'à sa hauteur.
Ses pieds ne touchaient plus le sol, elle manquait d'air. Sa vision devint floue, elle n'arrivait plus à se débattre. Elle se décida alors finalement à utiliser son dernier recours...
"J'aime pas avoir à me servir de ce genre de techniques lâches, mais là, c'est pas comme si j'avais le choix... J'ai promis."
Elle sortit la bombe lacrymo de Prue et la vida dans les yeux de l'homme de main, qui la lâcha immédiatement en hurlant de douleur.
Dès qu'elle toucha le sol, elle puisa dans ses dernières forces pour passer derrière le colosse et lui porter son dernier coup. La brute s'effondra, assommée.
Riri s'écroula elle aussi, et se traîna vers le mur pour s'y adosser, s'accordant un peu de temps pour souffler.

"Ca... C'est fait." pensa-t-elle avec un sourire soulagé en observant les deux "cadavres" qu'elle laissait derrière elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Jeu 3 Oct - 18:50

Le duel commençait à peine que les hostilités étaient lancées. Tyson ne se laissa pas faire et lança directement son spectre à l'attaque, sans attendre. Il était paré à en découdre le plus vite possible. Françoise était encore tenue par Audrey. La jeune fille retenait ses larmes. Elle se sentait faible de ne pas pouvoir se dégager seule de là. La brune avait trop de force et Françoise avait du mal à se débattre. C'était tout à fait inutile. Et elle avait mal à force qu'Audrey ne tire sur ses cheveux.

Mais la jeune fille se retenait de pleurer, de montrer qu'elle avait mal. Elle retenait ses gémissements de douleurs. Elle se montrait forte et non peureuse. Sa fierté était trop grande pour se laisser aller aux sentiments devant des personnes. Même si c'était des gens qu'elle connaissait, comme Makoto ou Goû … Mais c'était plus pour ça qu'elle ne se laissait pas aux larmes devant les deux garçons. Elle ne voulait pas paraître faible face aux garçons.

L'un des deux garçons approcha. Goû. Françoise le regarda approcher, essayant de ne pas avoir un regard implorant malgré la douleur. Elle voulait de l'aide mais sa putain de fierté la bloquait à supplier un garçon. Mais la situation se gâta lorsqu'Audrey sortit un poignard. Françoise se figea, regardant la lame. Goû essayait de l'aider mais à voir, ça avait plus mit en colère la folle dingue à voir … La jeune fille ferma les yeux, inquiète pendant que Goû cria « non ».

Prue vit l'horreur en voyant la brune couper les cheveux de sa fille :


-FRANCOISE !!!

La jeune fille tomba à genoux à terre. Les larmes ne coulèrent toujours pas mais l'envie était là. Ses cheveux. La seule chose qu'elle prenait le plus grand soin. Le beyblade et sa passion pour le chant prenaient souvent le dessus sur tout. Goû l'attrapa par le poignet et accoura vers les adultes et Makoto. Hilary prit Françoise dans ses bras, aussitôt en regardant le résultat. Hilary avait toujours adoré coiffé la jeune fille lorsqu'elle venait chez elle quand Prue travaillait.

-Fanfan …

Françoise se laissa aller dans les bras de la jeune femme. Elle passa sa tête sur le côté vers Goû. Elle le regarda avec un faible sourire pour lui dire que ce n'était pas sa faute et qu'il avait été gentil d'être venu l'aider. Prue avança vers sa fille, tremblante. Sa main se leva vers les cheveux roses devenu si court … Sa main chuta et elle se tourna brusquement vers Audrey qui arriva pour essayer de les attraper.

-Ho ho … fit Hilary en éloignant les enfants.

Prue sortit son revolver au niveau de la tête d'Audrey. La blonde dégageait une aura noire. La brune avait dépassé les bornes. Tyson était en train de faire son match qui semblait très serré. Ce taré était fort, c'était terrifiant … Ce Doji. Et Kaï s'était envolé là où seul Dieu savait. Donc personne ne pouvait la stopper de commettre l'irréparable. Et puis, Françoise était à présent en sécurité loin de cette taré.

-Audrey … Ta vie ne tient qu'à un fil après ce que tu as fait, sale petite …

Hilary s'éclaircit la gorge pour reprendre Prue qui soupira :

-... Garce.
-DRAGOON, fais souffler encore la tempête et détruis sa toupie !


Tyson relançait une énorme attaque et Prue tenait en joue cette dinde d'Audrey.

[Tyson = 10 - 6 = 4/10
Doji= 4 - 6 = -2/10]

_________________


Dernière édition par Prudence P. Delcamps le Jeu 3 Oct - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Jeu 3 Oct - 18:50

Le membre 'Prudence P. Delcamps' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mission' : 6

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Chef de la Mafia
PNJ
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Ven 4 Oct - 17:11

Le combat prenait fin aussi rapidement qu'il n'avait débuté. Tyson n'avait rien lâché et avait mené Dragoon à la victoire, même si ce n'était pas sans mal, il avait réussit. Boris avait déjà lâchement fuit depuis un moment voyant les dégâts que le jeune homme faisait à la toupie de Doji. Ce dernier ne souriait plus, il grognait dans la direction que Boris avait prit. La toupie de Doji gisait à ses pieds. La défaite était cuisante, il n'en revenait toujours pas. Personne ne l'avait battu jusqu'à maintenant. Les données de Boris se revélait fausse à tout point de vue. Tyson avait augmenté de puissance au fil des années. Il continuait de s'entraîner malgré qu'il avait passé le flambeau à son fils tout comme Kaï. Doji s'était fourvoyé et en payait le prix fort. Il chercha des yeux Audrey, celle-ci était bloquée par une Prue hors d'elle. Une mère qui défendait son enfant coûte que coûte et qui comptait se venger.

-Ho … J'ai peur … Tu vas vraiment tirer ?

Elle entendit le cliquetis qui annonça que Prue avait délivré le chien, pouvant tirer à tout moment à présent, ce qui refroidit l'humeur de la brune qui recula lentement :

-Ho, tout doux avec cette arme … sais-tu au moins t'en servir ? Je n'ai pas tuer ta fille que je sache …
-Audrey !
-Oh vous avez perdu, Doji-san …


Audrey n'attendit pas plus longtemps voyant son maître partit, elle fuya comme la peste, évitant une balle perdue :

-A une autre fois, Delcamps ! Bye bye !
-Sales traîtes ! Et quand à vous … Bon courage pour sortir d'ici vivants !
-Quoi ? Cria Goû, inquiet.


Et où était son père ? Celui-ci faisait face à son grand-père, bientôt suivit par Boris, essouflé.

-Tu as encore fuit, Boris ? Fit Voltaire, ennuyé. Doji a perdu ? C'est ennuyant …
-Hélas, Voltaire. Il nous faut partir … Kaï !


Boris toisa le jeune homme qui soupira longuement :

-Grand-père … tu as rejoins à nouveau Boris ?
-Oui, Kaï … Rejoins-nous.
-Je crains que non, ça ne va pas être le cas.


Voltaire fronça les sourcils.

-Je t'ai aidé une fois, pas deux. Débrouilles-toi.
-Bien … Je n'ai pas besoin de toi de toute manière, j'ai ce qu'il me faut. Au revoir, Kaï … Par contre, n'oublie pas, je ne te force plus au beyblade mais …
-Mais ?
-Marie-toi à nouveau avant la fin de l'année pour avoir l'empire Hiwatari. Nos actions chutent avec tes bêtises …
-Mes bêtises ? C'est vous qui m'a fourgué cette bonne femme …
-Ce pourquoi je ne refais plus la même erreur. Je veux que tu montres à nos clients une bonne face de l'entreprise. Alors dépêches-toi …


Voltaire et Boris s'éloignèrent. Boris était furax de ne pas faire plus.

-Ha oui, j'oubliais Kaï … Je n'ai pas besoin de toi mais de ton fils. Alors fais de lui le meilleur pour le championnat du monde. Je viendrais le prendre quelques jours avant le championnat …

Kaï n'en revint pas, serrant les poings. Alors là, ça ne se passera pas comme ça. Et d'un côté, son grand-père vint de soulever un autre point. La bonne marche de l'entreprise. Kaï devait revoir ce qu'il pensait jusqu'à maintenant.

-Tu nous rejoins pas alors ? Fit la voix d'Audrey. Quel dommage …
-Dégage …
-Tu ferais mieux de faire pareil avec ton morveux de gosse et ta pouf … Et vite.
-Pourquoi vite ?
-Regarde l'ordinateur et tu verras …


Elle ricana et s'en alla en courant dans la direction que Boris et Voltaire a prit. Doji arriva peu de temps après et ne daigna aucun regard vers le jeune homme qui regardait l'ordinateur. La sueur perlant au front, il ravala sa salive :

-Toutes les issues sont bloquées sauf celle du toit … On n'a pas le choix on doit grimper sur le toit … Mais tout va exploser dans moins de vingt minutes … Jamais un hélico de l'entreprise n'arrivera à temps …

Il regarda encore et vit un hélico de libre sur le toit. Celui de son grand-père et des autres étaient déjà partit.

-Il tient vraiment à avoir Goû … J'espère qu'il y aura assez de places.

Il se pressa de rejoindre les autres et de leur expliquer ce qui se passe. Il leur pressa de prendre la direction du toit en vitesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 20
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Dim 6 Oct - 9:35

Ayant repris le chemin de la dernière arène, Riri arriva juste à temps pour voir la victoire écrasante de Tyson. Elle afficha une mine soulagée, contente que tout ce bordel prenne fin... Mais quand elle fit le tour de la salle du regard, son sourire s'effaça.
Hilary avait récupéré une Françoise aux cheveux courts et tenait les enfants à l'écart de Prue qui braquait son arme sur la brune qu'ils avaient affrontée tout à l'heure. Cette dernière pris la fuite en évitant un coup. Boris et Kaï avaient disparu. Et l'adversaire de Tyson...
Riri le reconnu immédiatement. Il semblait énervé, et esquissait un mouvement de fuite, mais elle l'arrêta :


- Toi, gronda-t-elle d'un air sombre. J'ai déjà vu ta sale tronche quelque part.

Il répondit qu'il ne voyait pas de quoi elle parlait, ce qui fit monter en elle une colère malsaine. Gardant la tête froide, elle continua :

- C'est toi qui a débarqué de nulle part pour nous prendre notre leader. Je ne sais pas ce que vous lui avez fait, mais vous allez payer pour ça. Moi, Riri Silversword, bras droit du chef des chasseurs de têtes, Kyoya Tategami, accomplirai la vengeance de notre clan et la mienne, fit-elle en sortant son lanceur. Prépares-toi, ajouta-t-elle en le foudroyant du regard.

L'homme en costume mauve se contenta d'éclater d'un rire malfaisant et de s'enfuir dans la même direction que les autres en déclarant qu'il n'avait aucun intérêt à perdre plus de temps ici.
Cédant à ses impulsions, Riri s'élança à sa poursuite dans les couloirs.
Ce ne fut qu'une question de secondes avant qu'il ne rejoigne ses comparses devant l'entrée d'une salle informatique. Ils semblaient avoir une conversation intéressante avec quelqu'un se trouvant dans cette salle. Elle lutta pour réprimer ses envies de meurtre et se cacha derrière un pan de mur pour écouter ce qu'ils disaient.
Ce ne fut pas long, à peine quelques mots plus tard, ils prenaient déjà la fuite. Mais le peu qu'elle avait entendu suffisait à l'alarmer. Décidément, les pièges de Boris n'en finissaient jamais...
Elle accourra dans la salle pour rejoindre Kaï, dont elle avait reconnu la voix.


- J'ai pas tout entendu, mais je peux te proposer de courir pour sauver nos vies, lança-t-elle en le voyant préoccupé par l'ordinateur devant lui.

Il expliqua que toutes les issues étaient bloquées, exceptée le toit, et qu'il restait un hélicoptère.
Pas le temps de bavarder, il fallait faire vite. Il se dépêcha de sortir de la salle pour aller prévenir les autres. Riri allait le suivre, lorsqu'elle vit du coin de l’œil une forme noire et longiligne qui traînait par terre. Le sourire aux lèvres, elle attrapa l'objet et le remis à la place qu'il n'aurait jamais dû quitter : sa ceinture.
Elle se pressa de prendre le pas de Kaï et de rejoindre les autres
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Mar 8 Oct - 14:49

Prue ne se retiendrait pas de pulvériser la petite tête de fouine qu'Audrey avait. En plus, elle faisait style de ne pas avoir peur, jouant avec les nerfs de la blonde, qui serra fermement la poignée de son revolver. Audrey avait fait la chose le plus impardonnable au monde. Qu'avait-elle donc en tête pour faire une chose pareille à une jeune fille de seize ans qui n'avait demandé ni rien fait pour mériter un tel châtiment. Françoise était le contraire de sa mère et réfléchissait avant de parler.

Jamais la jeune fille aurait échauffé l'horrible femme. Alors pourquoi lui avoir fait ça, bordel ? Prue n'avait qu'une envie. Appuyer sur la gâchette et éliminer ce cloporte comme ça la terre s'en portera mieux. Toucher à la prunelle des yeux d'une mère, c'était à dire toucher à son enfant, équivalait à se faire attaquer à son tour et ne pas en sortir indenme. Audrey esquissa un mouvement de recul, prête à s'enfuir surtout en entendant la blonde armer son revolver, prête à tirer.

La brune fila, échappant de peu à une balle tirée par la blonde, arrêtée à temps par Tyson qui accoura pour empêcher sa meilleure amie de faire une boulette. Elle s'effondra dans ses bras, résistant à l'appel des larmes. Françoise, voyant sa mère ainsi, lâcha Hilary pour la rejoindre. La jeune fille se rapprocha de sa mère, posant sa joue contre le bras maternel. Prue prit sa fille dans ses bras, la serrant. Tyson la lâcha pour revenir vers Hilary.

Riri était revenu entre temps et semblait connaître l'adversaire de Tyson. Visiblement, elle avait des comptes à régler avec, vu le ton de sa voix. Il était responsable d'une chose que Riri ne pouvait pardonner. Elle le suivit vers une autre salle, disparaissant quelques minutes. Elle revint avec Kaï, annonçant une mauvaise nouvelle. Il fallait fuir. Prue se proposa à nouveau d'aider Kaï, prenant son bras derrière son cou, prenant la main de sa fille de l'autre côté.


-Je suis désolée, Fanfan …

Françoise était étonnée de la voix triste de sa mère. La jeune fille tenta de sourire maladroitement :

-Ce n'est rien … Je suis bien aussi les cheveux coupés, non ?

Prue s'en voulut. C'était entièrement sa faute ce qui s'était passé. Audrey en voulait énormément à Prue et avait voulu passer sa haine sur la fille au lieu de la mère. C'était horrible que Françoise en paie les frais ainsi.
Ils se dépéchèrent de grimper sur le toit où effectivement un hélicoptère les attendait. Prue voulait savoir quelque chose. Arrivés à l'hélicoptère, elle tourna la tête vers Kaï :


-Kaï … Y avait-il Voltaire dans le bâtiment ?

Allait-il lui mentir ou lui dire la vérité ? Elle voulait savoir si ce vieux débris avait rejoint ou pas Boris dans leur fascination de vouloir le monde de Beyblade à leurs pieds, sous leurs ordres … Peut-être que Kaï ne l'avait pas vu finalement et c'était plus rassurant dans le fond mais ça ne voulait rien dire pour autant. Il se pourrait qu'il n'était pas venu ici, attendant autre part ses complices … Elle soupira, faisant monter les enfants en premier dans l'hélicoptère avec l'aide d'Hilary.

Elle se figea en comptant le nombre de places. Il en manquait une … Prue fixa Hilary, inquiète.


-Prue, tu sais conduit un hélicoptère, n'est-ce pas ? Pourquoi fais-tu cette tête … ? Il manque une place, c'est ça ?

La blonde fronça les sourcils. Il allait devoir utiliser le système D pour que tous puissent monter en sécurité … Elle fixa Tyson qui déjà se proposa de jouer les équilibristes pendant le trajet … Il était déjà en train de faire le mariole pour faire rire les enfants en prenant des fils noirs solides pour s'attacher sur le côté …

-Quel fou … soupira Hilary.
-Mais au moins, les enfants vont oublier ce mauvais moment en riant …
-Ha … Oui, vu sous cet angle, Tyson aurait dû devenir clown au lieu de directeur de la BBA …
-Je vous ai mal entendu vous deux ! Hé !


Les deux jeunes femmes rièrent, montant à la suite. Prue s'asseya côté pilote, actionnant quelques boutons et attachant sa ceinture de sécurité. Elle mit le casque prévu, soufflant. Qui allait s'asseoir à côté d'elle ? Kaï ? Il savait aussi conduire des hélicoptères.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Chef de la Mafia
PNJ
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Mer 9 Oct - 14:21

Kaï revint donc vers les autres après que Riri l'ait rejoindre dans la salle des ordinateurs. Tout allait bientôt exploser et ils devaient faire au plus vite. Prue proposa de l'aider à nouveau pour marcher. Il accepta, se laissant faire. Avant d'arriver sur le toit qui n'était qu'au-dessus d'eux, n'ayant qu'un escalier à monter, il se rendit compte de l'ambiance pesante et triste. Il contasta la coupe de cheveux à la garçonne de la fille de Prue. La blonde s'excusa sans que Kaï comprit. Françoise essaya de minimiser les choses en tentant de feindre un sourire pour rassurer sa mère. Kaï n'était pas aussi dupe que Prue et il comprit aussitôt. La petite semblait avoir son caractère. Elle ne voulait pas la pitié des autres et pour elle, ce n'était rien face à eux mais à l'intérieur, elle en souffrait. Il posa sa main sur la tête de la jeune fille :

-Tu es courageuse … Mais ne garde pas pour toi ta souffrance. Ta mère doit savoir. Elle pourra ainsi te consoler.

Il enleva sa main. Ils arrivaient en vue de l'hélicoptère. Prue remarqua aussitôt le manque d'une place avec Hilary. Et comme Kaï avait pu s'en douter, Tyson se proposa pour faire le guignol. Prue lâcha Kaï qui les aida à monter les enfants un par un. Il attendit que Riri soit monter pour sourire à son rival.

-Je vais t'attacher comme il faut, mon cher Tyson …

Son sourire dévia à la démence en allant attacher solidement son rival avec les fils solides de nylon noir. Goû ria devant la scène, voyant Tyson bouger de droite à gauche comme un cochon pendu par les pieds.

-Comme ça, on est sûr et certain de ne pas te perdre en route.

Finit la rigolade, tout le monde était attaché, Kaï fit attention à ce que Riri soit aussi dans l'hélico. Puis il alla se placer au côté de Prue qui s'était déjà attachée et mit les accessoires de pilote. Il sourit, amusé, en prenant le casque face à lui et s'attacha fermement, faisant la grimace. En serrant sa ceinture, il serra un poil trop fort sur sa blessure. Il inspira, il n'avait pas encore répondu à la question de la blonde sur Voltaire.

-Au fait … Oui, Voltaire était là … Dans la salle où on est passé pour atteindre le toit. Il s'est barré avec Boris, Audrey et ce Doji. Tu avais raison sur toute la ligne. Voltaire n'a pas lâché son vieux rêve de dominer le monde par le beyblade …

Il soupira, actionnant aussi quelques boutons pour faire le lever l'hélico avec Prue. Il commençait à prendre son envol lorsqu'ils entendirent les premières détonations au bas de l'immeuble.

-Et … Il veut Goû.

Comme si ces quelques mots étaient suffisant pour déclencher une alarme. Pour lui, c'était le cas. Il ne laisserait pas son fils, se faire embarquer par son grand-père. Jamais. Kaï avait connu tellement de douleurs et de souffrances dans le passé qu'il ne voulait pas que son fils connaisse la même chose que son père.
L'hélico s'éloigna laissant en arrière plan l'immeuble exploser.


-Boris reste le même … Même s'il n'est que peu intelligent, il sait qu'il ne doit laisser aucune preuve derrière lui. Malheureusement pour nous, il a détruit beaucoup de preuves et sûrement les coordonnées de sa prochaine planque ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 20
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Jeu 10 Oct - 20:50

Ils arrivèrent tous sur le toit pour constater la présence du dernier hélico.
Bien qu'ils n'aient pas une grande marge de manœuvre et que la situation soit préoccupante, compte tenu du nombre de places disponibles et du temps qu'il restait avant l'explosion, certains trouvèrent tout de même le temps de faire les marioles...
Riri, avant de suivre les autres à l'intérieur de l'appareil, s'était arrêtée un instant pour jeter un regard perdu au bâtiment, l'air pensive. Puis elle avait pris place aux côtés d'Hilary et des enfants.
Une fois tout le monde à bord, Kaï et Prue s'installèrent sur les sièges des pilotes et firent démarrer l'engin.
Le cœur de Riri se serra lorsqu'elle senti les vibrations signalant que l'hélicoptère quittait le sol.
Elle resta silencieuse, regardant par la fenêtre le bâtiment s'éloigner puis s'effondrer dans l'explosion.
Elle n'écoutait pas les conversations. Elle n'entendait rien. La seule pensée qui hantait son esprit à présent allait à un certain Kyoya Tategami.
Elle ne savait pas ce qu'il était devenu depuis leur affrontement. Avait-il eu le temps de...
Sa main se serra sur la poignée de son sabre. Oui, il va bien, elle le sait. Elle lui fait confiance pour ça, il s'en sort toujours. C'était pour le retrouver que ça allait être plus compliqué...
Quoi qu'il en soit, elle avait bien la ferme intention de ramener le chef des chasseurs de têtes chez lui, et de botter quelques derrières au passage.


- Vous n'auriez pas au moins une idée de l'endroit où ils sont allés ? demanda-t-elle aux autres, bien que la remarque de Kaï laissait peu d'espoirs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Lun 14 Oct - 13:54

Françoise fut surprise que Kaï pose sa main sur son crâne en la complimentant. Néanmoins, il lui conseilla de ne pas tout garder pour elle et d'en parler à sa mère. La jeune fille était trop courageuse et prenait tout sur elle sans rien dire. Bien qu'au fond d'elle, elle était triste d'avoir ses cheveux coupés par une telle cinglée, à l'extérieur, elle ne le faisait pas voir. Elle hocha juste la tête, l'air étrange. Ce simple geste était si étrange qu'elle ne savait pas comment expliquer le sentiment qu'elle avait eut à ce moment-là.

Elle pensa automatiquement au manque de père dans sa vie. Est-ce qu'un père agissait ainsi envers sa fille ? Kaï était père. Goû avait de la chance d'avoir son père. Mais il avait aussi la malchance de n'avoir plus sa mère … Tous les deux, ils ne pouvaient que se comprendre. Ils leur manquaient à tout deux quelqu'un de précieux dans leur entourage. Et c'était sûrement ça que ressentit Françoise au contact du jeune homme. Ce simple geste l'avait rendu étrange et mélancolique …

Prue fixa le geste sans rien dire, se sentant étrange aussi. Elle retint les larmes de couler au coin de ses yeux. Cette simple vue la rendait si triste et si malheureuse. Si les choses s'étaient passées autrement il y a seize ans, ce geste aurait paru anodin venant d'un père aimant et doux. Prue en avait rêvé des nuits durant d'une telle vie. Mais malheureusement, la réalité lui rappella l'horreur de la vérité. Kaï ne savait pas que Françoise était sa fille et la jeune fille ne savait pas non plus qu'il était son père …

Lorsque la vérité éclatera au grand jour et éclaboussera les protagonistes, Prue sera déchirée. Françoise lui en voudra toute de sa vie de n'avoir rien dit, d'avoir cacher tout ça. Et Kaï … Ca sera sûrement la même chose. Mais acceptera-t-il de reconnaître Françoise comme sa fille ? Qu'est-ce que ça changera ? Françoise haïra sa mère d'avoir cacher une telle chose et haïra tout aussi bien son père biologique de s'être enfuit sans savoir si il avait laissé quelque chose derrière lui et sans donner de nouvelles …

Leur vie que Prue avait tant eut de mal à construire allait s'effondrer comme un château de cartes … Elle soupira en entendant Kaï dire qu'il allait aider Tyson. Elle sourit, amusée, oubliant un moment son soucis principal. Françoise était assise à côté d'Hilary et Hanabi qui s'est endormit contre sa maman. Goû et Makoto étaient en face de Françoise. Elle sentit le regard désolé de Makoto qui ne savait quoi dire. La jeune fille voulait rire des pitreries de son oncle adoptif mais elle était trop triste pour y arriver.

Tyson voulut protester des intentions peu aimables de son rival mais il fut vite attacher aussitôt, tel un saucisson. Il était balancé de droite à gauche, l'air grognon. Hilary en profita pour le bâillonner pour être tranquille pendant tout le trajet. Prue regarda Kaï s'installer à ses côtés, prenant lui aussi son casque et s'attachant. Elle essaya de lui sourire avec mal, le cœur lourd. Comment tout avouer ? Un côté d'elle le voulait et vite et un autre côté d'elle ne le voulait pas et voulait se venger de l'homme qui l'avait lâchement abandonné lorsqu'elle avait le plus besoin de lui …

Elle sortit de ses pensées aux paroles de Kaï. Voltaire était présent dans cet immeuble mais il avait fuit avec les autres, comme un lâche. Il voulait toujours dominer le monde par le biais du Beyblade … Prue fut songeuse un moment, las … Elle sursauta aux dernières paroles de Kaï à propos de Goû. Alarmée, elle tourna la tête vers lui, angoissée :


-Comment ? Goû ?

Après le père, c'était le fils qui allait subir la stupidité du grand-père … Françoise entendit vaguement la conversation vu qu'elle était juste derrière eux avec Hilary et Hanabi. Riri à droite de Françoise, entendait tout aussi. Goû et Makoto en face n'entendaient presque rien. Heureusement. Si Goû avait entendu ce qui se disait … Elle s'inquiéta pour le garçon, serrant les poings. Kaï continua sa lancée sur les preuvres que contenaient les ordinateurs de l'immeuble mais que Boris avait détruit pour être tranquille …

-L'enflure …

Riri demanda si ils n'avaient pas une idée de où les lâches étaient partit se réfugier à présent … Prue continua de piloter, regardant devant elle sans regarder l'immeuble derrière eux exploser. Elle soupira :

-Je ne sais pas si c'est possible ou non mais ils auraient pu faire de ton manoir familial en Russie un Q.G … Enfin, je ne fais qu'émettre une hypothèse que tu peux exclure, Kaï …

Elle inspira fortement, cherchant autre chose.

-Ou ils sont peut-être vraiment en Russie, vu que c'est là qu'ils sont souvent, car personne niveau justice ne peut les attraper. Mais où exactement … ? On mettra des mois avant de les trouver …

Elle regarda Kaï du coin de l'oeil pour savoir ce qu'il en pense.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Chef de la Mafia
PNJ
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Mar 15 Oct - 20:39

Comme Kaï s'en était douté, Prue s'alarma au moment où il parla pour Goû. Elle était désagréablement surprise et on voyait sur son joli visage, qu'elle pensait à la même chose que le jeune homme. Elle était inquiète que la même histoire ne se répête pour Goû comme pour Kaï par le passé. Tout ce que le jeune homme désirait le plus éviter … Déjà que son fils n'avait pas le bonheur d'avoir une douce et adorable mère, tout le contraire de sa vraie mère biologique, il avait la menace sur sa jeune tête d'avoir un arrière grand-père horrible et malfaisant qui ne lui voulait que du mal. Kaï ne désirait pas que ce qui lui était arrivé n'arrive à son fils. Le jeune père était décidé à lutter pour empêcher son grand-père de faire du mal à son fils.

-J'aimerais ton aide sur ça, Prue … Tout en ne disant rien à Goû.

Il tourna la tête vers la jeune femme. Il n'était pas pour habitude pour Kaï de demander de l'aide. Et même Tyson le savait et le savait même que trop bien. Prue aussi le savait. Elle connaissait Kaï ainsi, sûr de lui et qui n'avait jamais besoin de personne. Cependant, aujourd'hui, il demanda de l'aide à son amie d'enfance. Il voulait qu'elle mette de côté leur histoire déchue du passé à la poubelle. Il avait besoin de son aide car même s'il était PDG d'une énorme société, il n'était rien face à son grand-père. Il ferait n'importe quoi pour son fils. Quitte à perdre son entreprise pour dire non à Voltaire. Kaï gardera son fils et empêchera qu'on lui fasse du mal.

-Je ne fais pas le poids face à Voltaire … Il me tient avec la société. Mais tant pis, si pour ça je veux que Goû soit heureux, je suis prêt à tout sacrifier pour lui.

Sa voix tremblait se rappelant pourquoi il s'était enfuit ce beau matin après la nuit avec Prue. Il savait que c'était une aventure d'une nuit sans lendemain. Il pensait à la reprise de l'empire familial, à l'argent et à la gloire qu'il aurait au lieu de penser à son vrai bonheur. En faisant l'idiot, il avait préféré l'enfer de l'argent au bonheur de l'amour. Il aurait eut une meilleure vie qu'avec cette bonne femme que lui avait refourgué son grand-père. Kaï fixa Prue, mal à l'aise. Il avait la chance de tout reconstruire. Il voulait offrir à son fils le meilleur et il commençait par son bonheur. Prue était parfaite comme épouse et comme mère. Elle était douce, belle et gentille. Il avait eut l'audace de l'envoyer promener il y a 16 ans de cela … Quel idiot. Maintenant, il regrettait et espérait ardument rattraper son erreur … Pour son fils … Pour lui-même surtout. Pour vivre enfin ce bonheur qui lui avait échappé des doigts …
La voix de Riri le ramena à la réalité. Sa question était celle de tous à bord. A part les enfants. Goû n'avait rien entendu tout comme Makoto et Tyson … Cependant, celles derrière les pilotes, si … L'hypothèse de Prue n'était pas si fausse. Kaï ne savait pas vraiment s'ils avaient investit le manoir de Russie. Le seul moyen de le savoir était d'appeler Tala et Brian pour qu'ils espionnent les alentours du manoir …


-La Russie a toujours été la planque idéale pour Boris et ses acolytes. Voltaire a sans doute investit le manoir avec eux … Car je ne sais pas ce qui se passe là-bas. Je n'ai pas des yeux partout …

Il releva la visière du casque un instant puis la remit, pensif :

-Certes, cela prendra du temps mais on peut essayer. Je vais contacter Tala et le prévenir. Il est déjà en Russie avec Brian. Ils iront confirmer ton hypothèse si tel est le cas, ils nous le diront et nous irons avec les moyens disponibles pour les arrêter … Si tel n'est pas le cas, on continuera de chercher. Nous n'avons pas le choix …

L'hélico continua son avancée dans le ciel où le soleil face à eux décliner pour laisser bientôt place à la nuit. Après une heure de vol, ils arrivaient en vue de la ville. Kaï décida de faire atterrir l'hélico sur un des buildings de son entreprise au cœur de la ville.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 20
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Mer 16 Oct - 15:48

Bien que silencieuse, Riri observait. Les deux pilotes semblaient troublés... Peut être par le même sujet. Lorsqu'ils avancèrent leurs hypothèses concernant l'éventualité d'une destination pour Boris et ses comparses, le cœur de Riri fit un bon. En Russie ? Ca lui paraissait tellement loin... Elle avait entendu quelques anecdotes sur ce pays par des bladeurs qui avaient participé à certains tournois internationaux, mais n'y avait elle-même jamais mis les pieds. Pourquoi se sentaient-ils obligés d'aller si loin pour se cacher ? Non, après tout, ce n'était qu'une hypothèse... Mais autant explorer toutes les possibilités.
Le reste du voyage fut plus calme, chacun se remettant de ses émotions. Après tout, cette journée avait été un peu mouvementée.
Lorsque l'hélicoptère se posa enfin sur un des buildings de la ville, il faisait déjà nuit.
Riri sauta de l'appareil dès qu'ils atterrirent et se retourna vers eux.


- Je vais faire mes recherches de mon côté. J'ai 100 paires d'yeux à mon service, si il se passe quoi que ce soit ici, je le saurais, et vous en serez tenus informés. En retour, si vous apprenez quelque chose par le biais de vos relations, j'aimerais être tenue au courant également. Je dois retrouver Kyoya, peu importe le temps que ça prendra.
Mais plus on attendra, plus ce sera difficile de le faire revenir.


Elle lança un regard appuyé à Prue en prononçant cette dernière phrase, espérant qu'elle comprendrait ce qu'elle voulait lui dire.
Sur ces mots, elle tourna les talons, leva la main en guise d'au revoir et disparu dans l'obscurité, prenant la direction des escaliers de sortie.
Lorsqu'elle arriva en bas de l'immeuble et passa la porte, une silhouette qu'elle connaissait bien l'attendait dans la rue. Elle ne s'arrêta pas, c'est la silhouette qui pris sa suite, telle un chien qui retrouve son maître après une longue attente devant les portes du supermarché.


- Ils t'ont pas laissé entrer ou c'est toi qui as choisi volontairement de te les peler en attendant gentiment que je descende ? lança-t-elle.
- Pff... Il fait pas si froid que ça... grommela Benkei. T'étais passée où ? Zaki a débarqué en courant ce matin en beuglant que des mecs cagoulés t'avaient enlevée avec d'autres gens dans un hélico et..
- Haa, du calme, tu me donnes mal à la tête... Je vais bien, là, arrêtes de gueuler. Je suis une grande fille, je peux m'occuper de mes affaires toute seule.
Il y eut un silence, puis elle reprit :
- J'ai retrouvé Kyoya. Mais avant que tu ne t'excites pour rien, s'empressa-t-elle d'ajouter en voyant le regard de Benkei, il est reparti avec le gars en costard mauve pour on ne sait où avant que je puisse lui en coller une. Et... sa gorge se serra. Il n'est plus le même. Je ne sais pas ce que ces enflures lui ont fait, mais il n'est clairement plus le Kyoya qu'on connaissait. Le ramener ne va pas être simple.
Elle jeta un oeil à Benkei, qui affichait une moue dépitée, abattu par ce qu'il venait d'apprendre.
Gardant un air sévère, elle déclara :

- Demain, réunion générale à l'entrepôt à 9h. Que tous les chasseurs de têtes se mobilisent. On part pour une grande chasse à l'info.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Ven 18 Oct - 19:02

[Attention préparez vous au pavé ! XD]

Le même schéma, la même histoire allait se répéter avec le fils. Voltaire avait foutu en l'air la vie de son petit-fils, il voulait refaire la même chose avec son arrière petit-fils. Kaï avait vécu l'enfer, on lui avait fait un lavage de cerveau presque. Il était devenu une marionette au service de son grand-père. Le jeune homme était manipulé, envoyé pour voler les spectres des autres joueurs même ceux des ses coéquipiers …

Tyson aussi se rappelait ces noirs moments où Kaï passait du mauvais côté. On l'avait surnommé Dark Kaï pendant ces moments-là. Il avait même délaissé son spectre Dranzer pour un autre, Black Dranzer, se servant de ce spectre pour récupérer ceux des autres. Il était devenu de plus en plus froid, distant, se fichant de tout sauf d'avoir la gloire et les privilèges … Ses coéquipiers avaient eut du mal à le récupérer. Il était tombé dans une spirale de noirceur dont il était presque impossible de l'extirper.

Il en voulait toujours plus. Jusqu'au jour où il commit l'erreur de se mesurer à toute son équipe. Ray, Max et Tyson ainsi que son spectre Dranzer que Tyson avait lancé lui-même dans le combat pour essayer de repêcher Kaï de ces ténèbres qui l'emprisonnaient. Plus il s'y enfonçait et plus, il était difficile de l'en faire sortir. Malgré avoir été quelque peu « sauvé » par ses coéquipiers en perdant contre eux et Dranzer, voyant son erreur de suivre Boris et Black Dranzer …

Kaï avait rechuté deux ans et demi plus tard lorsque Boris avait osé revenir sur le devant de la scène en mettant en avant une nouvelle équipe de pauvres enfants qui s'étaient entraînés duremment pour être à la hauteur de l'espérance du fou détraqué qu'était Boris. Kaï avait rejoint l'équipe du fou se remettant contre son équipe à nouveau. Malgré que Ray et Max étaient retournés vers Tyson, Kaï avait fait le contraire. Il était encore sous influence même si il refusait de l'admettre.

Il voulait tellement affronter à nouveau Tyson en face à face pour prouver qui était le meilleur … Mais Kaï avait fait encore une erreur en rejoignant l'équipe de Boris. A peine être aller dans cette équipe qu'il eut un combat contre l'un des meilleurs joueurs, Brooklyn. Boris était un salaud, pour lui Kaï, depuis sa défaite envers Tyson et les autres, ne servait plus à rien. Boris avait décidé de le jeter comme une vieille chaussette sale … En envoyant Brooklyn détruire mentalement Kaï …

Prue avait finit par croire pendant toutes ses longues années après ça que Kaï avait changé, qu'il n'était plus sous l'influence de Boris et de Voltaire. Hélas, elle s'était trompée. Elle avait apprit lors de la soirée chez Kaï, que ce dernier avait aidé son grand-père et Boris a camouflé les preuves et a les sortit d'affaire en justice. La preuve Voltaire avait pu échappé à la justice et Boris allait écopé d'une peine tellement insignifiante que l'avocate de Prue avait exprimé sa fureur lors de la première audience télévisée.

Et maintenant que Prue y pensait, tout en pilotant l'appareil, Kaï avait très bien pu fuir ce matin-là il y a presque 16 ans à présent, à cause de l'influence de Voltaire qui ne désirait que l'excellence en matière d'épouse pour l'entreprise familiale. Et plus elle y pensait, et plus Prue se disait que ça ne pouvait être que ça. Et Kaï avait sûrement suivit son grand-père encore une fois, en étant encore sa marionnette. Ca pouvait être ça mais elle ne devait pas se faire d'illusions. Si il l'aimait vraiment, il n'aurait pas fuit sans donner de nouvelles.

Lorsque Kaï lui demanda de l'aide, Prue avait plongé dans ses souvenirs et pensées noires. A ce passé qu'elle désirait tant enfouir au fond d'elle mais elle savait que c'était totalement impossible, surtout depuis le retour de Kaï en fanfare dans sa vie. Elle voulait savoir le fond de l'histoire, toute la vérité depuis cette fameuse nuit. Elle avait mal et tant qu'elle ne le saura pas, elle aura toujours ce mal au fond de son ventre.

Elle désirait savoir, coûte que coûte, sinon elle sera méchante envers lui et son désir de vengeance grandira sans cesse et un jour, il prendra forme. Peut-être était-il déjà en marche, vu qu'elle n'avait toujours pas avoué que Françoise était sa fille … Elle soupira longuement, discrètement. Ses doutes se formèrent en entendant Kaï avouer de ne pas faire le poids face à Voltaire. Pour son fils, le jeune homme était prêt à tout … Ca faisait mal de l'apprendre car elle n'avait plus de doutes.

Il l'avait quitté et n'aurait pas été prêt cette dernière fois à tout quitter pour elle. Parce qu'il ne l'avait pas aimé, ne l'aimait pas et ne l'aimerait jamais. Elle pouvait toujours espérer d'un côté bon en elle mais de l'autre côté elle n'espérait plus, elle le détestait d'avoir fait ça. Et ces dernières pensées accentuèrent sa haine envers lui. Elle ne pouvait plus l'aimer … C'était trop tard. Elle ne lui répondit pas. Regardant devant elle le coucher de soleil.

La nuit tombait, ils arrivaient vers la ville, là où la civilisation était, enfin. La journée avait été horrible. Tout le monde était fatigué. Cette journée avait été riche en émotions pour tout le monde. L'hélicoptère se posa sur le toit de l'immeuble. Prue souffla fortement, las et morte moralement et physiquement. Elle se détacha en se tournant vers Kaï. Elle alla parler quand Riri se mit à parler. Prue la laissa parler avant de parler à Kaï.

Riri allait les aider de leur côté avec plus de 100 paires d'oeil sous son commandement. Très utile pour le Japon. Kaï était d'accord avec Prue pour la planque en Russie mais il ne fallait pas exclure une seule hypothèse. Kaï allait de son côté contacter Tala et Brian qui étaient actuellement en Russie pour voir si l'hypothèse de Prue était exact. La blonde ne voulait pas rester en reste et Tyson encore moins. Hilary aida son mari à se sortir de ses liens qui l'attachaient.

Makoto vint à la rescousse et Françoise portait la jeune Hanabi qui dormait encore pour descendre de l'hélicoptère. Le regard de Riri fit frissonner la blonde qui se rappela encore de son passé et de celui de Kaï. Kyoya était du même genre que Kaï et suivait sûrement le même chemin que ce dernier avait suivit des années auparavant. Et c'était pour ça que Prue comprit ce que ressentait Riri. Prue hocha juste la tête, embêtée.


-Nous te tiendrons informée. Mais comme nous ne sachons pas où se situe l'endroit où tu restes le plus, je te conseille la tour. Françoise et Makoto y sont souvent, ainsi que Tyson. Ils te diront tous ce qu'on aura trouvé comme informations.

Puis la jeune fille s'en alla, les laissant seuls. Prue sortit de l'hélicoptère, enfin, aidant Kaï à descendre. Le tapis de la nuit avec ses étoiles était tombé sur la ville. La blonde faisait face à Kaï, la lune se voyait entre eux deux. Ca semblait si étrange à Hilary et si enrageant pour Tyson. Hilary le pinça et l'éloigna. Makoto poussa Goû avec eux et Françoise entraîna Hanabi à la suite du couple qui s'engueulait déjà. Prue s'éclaircit la voix, mal à l'aise.

Elle avait mal et un côté d'elle ne voulait pas aider Kaï après ce qu'il avait fait. Mais le visage de sa fille avec ses cheveux courts et celui de Goû lui vinrent à l'esprit la marquant horriblement. Elle souffla, ennuyée, frottant son bras. Elle était une adulte à présent, elle devait regarder le futur et protéger sa fille et les enfants de ses proches. Elle finit par ranger sa haine et son désespoir pour agir comme un adulte avec des responsabilités.

Jamais plus personne, surtout un enfant, ne subira à sa place ses erreurs et ses impulsivités qui ressemblaient plus à des stupidités … Elle devait agir en adulte. Alors, elle allait agir comme telle, et prendre les bonnes décisions pour le bien des enfants.


-Je veux bien t'aider Kaï. Je ne veux pas que Goû subit la même chose que tu as subit. C'est horrible et intolérable pour un enfant. Et je ne veux pas subir à nouveau le même désespoir que j'ai eut à cause de toi par le passé en voyant Goû gâcher sa vie comme tu l'as fait en aidant un fumier.

Elle savait que ses paroles étaient brusques et véridiques bien que le mot « gâcher » était trop poussé.

-Enfin gâcher à moitié sa vie comme toi … Et pareil pour Françoise, je ne veux pas que ça l'affecte de voir un ami et un camarade de beyblade tomber dans les ténèbres d'un fou furieux.

Les mains à moitié dans les poches arrière de son jean, elle le fixa droit dans les yeux, attendant une réation à tout ce qu'elle venait de dire. Mais la seule chose qu'il pouvait le mieux retenir était qu'elle était prête à l'aider.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Chef de la Mafia
PNJ
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Sam 19 Oct - 15:14

L'hélico atterrit sur le toit du building sans dommage. Il était temps. Le compteur d'essence était presque à zéro. Voltaire avait mit juste assez pour les faire revenir en ville au siège de la société. Kaï grimaça, posant sa main sur son flanc gauche où l'autre colosse l'avait tapé du poing. Rien ne devait être cassé, juste une ou deux côtes de félées, sûrement. Il attendait une réponse de la part de Prue. Il se tourna vers elle. Ce silence l'inquiétait beaucoup. Pourquoi ne disait-elle rien ? Elle sembla vouloir engager la conversation cependant Riri intervint en proposant son aide. Kaï lui sourit faiblement, en hôchant la tête. Prue répliqua à sa place à la jeune fille qui s'en alla juste après. Tyson se balançait au bout du fils où Kaï l'avait solidement attaché. Hilary alla le défaire de ses liens, aidée par leur jeune fils. La blonde aida le jeune homme à descendre de l'hélico. Kaï regarda Françoise prendre Hanabi dans ses bras puis suivre Tyson et Hilary qui se chamalliaient encore. Makoto poussa Goû qui protesta mais voyant son père lui faire un regard grave, le jeune garçon comprit et suivit son idiot de rival vers la sortie du toit où déjà le début du groupe était arrivé pour descendre les escaliers. Quelques gardes du corps de la société les acceuillirent. Kaï les avait prévenu par radio quelques minutes plus tôt que des personnes descendront du toit … Le jeune homme mit ses mains dans ses poches et essaya d'oublier sa douleur pendant un moment. Prue désirait lui parler seule à seul et Hilary l'avait bien comprit visiblement. Ce pourquoi elle était partit suivit des autres laissant seul le pseudo couple. Kaï fixa la demoiselle dans les yeux, un regard tout aussi grave mais à la fois tendre. Il espérait qu'elle oublit leur passé commun. Il avait fait des erreurs, il devait le reconnaître mais il avait changé. Ca se voyait. Depuis que son fils était entré dans sa vie il y a 15 ans, Kaï était devenu un autre homme capable de raisonner dans le bon sens. Il était décidé à traîner son grand-père en justice et lui faire payer tout le mal qu'il lui avait fait. A cause de lui, Kaï avait fait la plus grosse erreur de sa vie. Fuir Prue. Il ne savait pas s'il pouvait rattraper sa bourbe cependant il fera tout pour. Prue comprenait qu'il demande de l'aide. Elle aussi pensait que c'était intolérable pour un enfant. La suite fit tirer la grimace à Kaï qui inspira fortement, frottant l'arrière de sa tête après avoir enlever sa main droite de sa poche. Il laissa la blonde finir et même rectifier un mot. Françoise … La même histoire qui se répêtait, c'était vrai … Goû à la place de Kaï, Françoise à la place de Prue …

-Merci, Prue. Je suis vraiment navré des erreurs que j'ai commise et de t'avoir fait du mal. J'ai envie qu'on oublie tout, qu'on remette à zéro notre relation …

Il glissa sa main sur la joue de Prue.

-Je ne veux pas qu'on se fasse la tête, je veux pouvoir retourner comme avant, avant que je ne fasse n'importe quoi. Je veux me rattraper.

Il enleva sa main, montrant la sortie.

-Tout le monde doit être fatigué, toi la première après toutes ses émotions. Nous devrions regagner nos maisons respectives et se reposer. Je t'appelle demain matin pour parler des dispositifs de recherche. Riri cherchera de son côté et nous du nôtre … J'appelerais Tala et Brian avant pour leur dire ce qu'il vient de se passer et d'aller inspecter autour du manoir.

Il remit sa main dans sa poche :

-De ton côté, peux-tu contacter avec cet idiot de Tyson quand il sera disponible demain, Ray, Kenny et Max ? Ils doivent savoir. Le championnat approche. Nous devons prévoir une équipe capable de battre celle de Boris.

C'était sûrement l'une des idées de Boris. Qui prévoyait des accords pour y arriver. Ce Doji prendrait sûrement la tête de l'équipe en l'absence de Boris. Doji n'était pas encore connu de la justice …

-Quelque chose me dit qu'il faut que tu appelles Judith. Lorsque j'ai combattu Carlos, la toupie m'a rappelé la technologie qu'elle emploie …

Il commença à s'avancer vers la sortie, ralentissant pour l'attendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Lun 21 Oct - 14:41

Comment éviter ce regard que Kaï posait sur elle ? Prue avait dû mal à garder son calme et son regard neutre en l'encontre du jeune homme. Elle n'aimait pas trop ce regard qui lui semblait bien trop tendre. Que voulait dire ce regard ? Le cœur au niveau de l'estomac, mal à l'aise, ravalant sa salive, elle le laissa s'excuser. Combien de fois, par le passé, avait-elle rêvé de ce moment ? Trop, pensa-t-elle, vidée d'émotion. Elle se sentait étrange.

Repartir de zéro ? Oublier ce qu'il lui avait fait ? Croyait-il que c'était si simple ? Mettre de côté, le temps d'attraper Boris et ses sbires, ok, c'était faisable. Quelques mois pour le bien des enfants et être responsable … Elle s'en voulait d'agir ainsi. Mais au fond d'elle, quelque chose de mauvais insinuait qu'elle avait raison d'en vouloir au jeune homme et de ne pas vouloir oublier. Elle ne savait plus quoi penser. Elle essayait de garder le contact des yeux avec difficultés …

Surtout quand il glissa sa main sur sa joue sans prévenir. Elle eut un geste de recul, instinctivement. Comme si ce quelque chose de mauvais prenait le contrôle sur elle un instant. Elle se dégoûta un moment de se laisser mener ainsi. Ce n'était même pas son cœur qui la contrôlait mais autre chose … La haine. Insineuse, se glissant en elle pour augmenter chaque jour davantage. Elle se mordit la lèvre, fatiguée.

Il semblait sincère et désespéré. Que cherchait-il ? Elle ne savait pas et ça lui faisait peur ce revirement après tant d'années. Pour elle, c'était trop tard. Elle avait fait sa vie et elle l'avait banni de sa vie. Et la preuve c'était qu'elle ne lui avait rien dit pour Françoise et encore à l'heure actuelle, le jeune femme se taisait face à lui. Bien que ça lui démengeait de le lui cracher à la figure. Il finit par montrer la sortie en disant que la journée avait été riche en émotions et qu'ils devaient aller se reposer.

Oui s'éloigner l'un de l'autre pendant un moment lui fera du bien, se reposer encore plus. Elle hôcha la tête, en accord avec ce qu'il disait.


-Je les contacterais demain aussi. Et tu as raison, je suis fatiguée et j'ai besoin de réfléchir à tout ça. La nuit porte conseil, non ?

Elle sourit légèrement en le suivant vers la sortie. Elle parut un peu étonnée lorsqu'il parla de Judith. Elle lui téléphonera demain pour lui en parler, voir ce qu'elle en pense. Prue commença à réfléchir à l'hypothèse de Kaï et plus elle finit par être d'accord avec lui. Mais Judith n'avait pas parlé de vols à sa nièce … Angoissée de n'avoir pas été prévenu de quelque chose, elle se précipita hors de l'immeuble, rejoignant sa fille.

Hilary proposa à Prue d'appeler Max, Ray et Kenny demain à sa place. La blonde remercia son amie. Prue n'aura qu'à appeler Judith et ne pensait qu'à tout ça. La nuit allait être longue et agitée. Prue prit la main de sa fille, se tournant légèrement vers Kaï.


-On y va. On se rappelle demain. Bonne nuit.

Elle lui sourit faiblement avant de filer dans le premier taxi qu'elle avait arrivé à héler. Tyson, Hilary et leurs enfants prirent un autre taxi et rentrèrent chez eux aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Kaï Hiwatari

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   Mar 22 Oct - 20:57

[Suite à la tour de la BBA. Prue, tu peux boucler ce sujet]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Piège en haut lieu [PV Riri et Mister Rabat-Joie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» La taverne (haut lieu du flood et de la bravache)
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» L'habitat au haut Moyen-Age
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix's Revival :: Japon :: Autres lieux :: Q.G de la Nébuleuse Noire-
Sauter vers: