Phoenix's Revival

RPG Beyblade, 16 ans plus tard
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 28

MessageSujet: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Dim 19 Jan - 17:37

L'énervement que Prue eut lors de surprendre Audrey en train de les espionner, ne s'enleva pas avant le petit matin. Il lui fallut une bouteille de vodka, du jus d'orange et une bonne nuit de sommeil pour se calmer. Toute la nuit, elle ne cessa d'y rêver à plusieurs versions de la scène, mais aucune ne l'avait satisfaite. Le fait que Kaï n'ai pas bougé ses fesses ni ses mains pour lui courir après ou appeler la sécurité à temps l'enrageait.

Audrey n'avait pas été rattrapé. Prue le sut par Tyson en le réveillant de bon matin pour qu'il ne soit pas en retard avec son fils à la tour. Françoise était déjà levée depuis longtemps. A sa tête, on voyait bien qu'elle avait à nouveau fait des cauchemars à propos de l'autre folle qui lui avait refait la coupe de cheveux gratuitement … Prue ne disait rien, François n'appréciarait pas qu'on la réconforte encore comme un gros bébé. Elle préférait se débrouiller seule.

Dans moins d'une heure, elles iront à la tour de la BBA pour l'entraînement du siècle. Prue sourit en buvant son café tranquille pour se réveiller entièrement. Elle allait revoir Iro qu'elle n'avait pas revu depuis au moins trois ans si ce n'était plus. Monsieur était souvent occupé par ses actions humanitaires pour envoyer ne serait-ce un message qui ne dure que 5 malheureuses minutes à rédiger. Ou une lettre si il était dans un endroit reculé, ne serait-ce que pour sa famille, Tyson et son grand-père.

Et aussi pour Makoto et sa petite sœur qui adoraient leur oncle … Prue soupira, terminant son café. Son sourire ne la quitta plus. Tout le long de la route, elle se rappela le bon temps avec Iro ou avec toute l'équipe. Sa fille allait connaître l'enthousiasme d'être en équipe … Ou plutôt le contraire si Goû et Makoto ne s'entendent pas rapidement. Prue ouvrit les portes de la tour et entra, suivit de sa fille qui avait une légère appréhension. Elle sentait qu'elle allait devoir calmer deux suaves aujourd'hui …


-Ne t'inquiètes pas, ma Fanfan … Iro est très compétent. Il a su calmer Tyson et Kaï lorsqu'ils étaient en équipe. Il fera le même excellent boulot avec Goû et Makoto. Tu pourras mieux te concentrer sur ton jeu.
-Je n'ai jamais joué en équipe voire même en duo …
-Tu vas voir, ce n'est pas sorcier … Iro saura vous synchroniser !
-J'espère … soupira la voix de Tyson.


Ce dernier, très motivé c'était dingue, s'avança vers les deux demoiselles. Makoto le suivait de près et Hilary était cette fois présente avec Hanabi.

-Hanabi a absolument voulu venir voir son oncle. Ce dernier a voulu rester à l'hôtel au lieu de venir dormir à la maison …
-Tyson, ton frère fait ce qu'il désire, il est adulte et responsable.
-Oui, mais il pourrait au moins venir voir son filleul et sa nièce à la maison … On dirait que la famille ne l'intéresse pas …
-Mais si, il va voir Makoto lors des entraînements. Et il serait venu dîner à la maison …


Prue faillit rire face à Hilary et Tyson qui se chamailler joyeusement. Hilary allait menacé Iro de venir dîner chez eux. La blonde allait faire de même. Elle ne l'avait pas revu depuis longtemps. Elle avait tellement de choses à lui raconter …

-Asseyons-nous en attendant môssieur Kaï qui m'avait précisé d'être réveillé à l'heure … Et c'est lui qui est en retard.
-Il n'est pas en retard, il est partit chercher Iro à l'hôtel … Et c'est nous qui sommes en avance !


Prue ria et Hilary fit un sale regard. Mais c'était marrant leurs scènes de ménages …

-Un café au lieu de rire, ma best ?
-Un choco, tu le sais.
-Ha oui … Et toi, ma femme autoritaire ?
-Rah ! Un café …
-Ca t'énervera plus un café …
-Quoi ? Tu as dit quoi ?


Prue continua de rire, regardant la porte, attendant impatiemment l'arrivée d'Iro … Et non celle de Kaï. Elle ne l'attendait pas impatiemment celui-là ... Riri aura peut-être plus de retard, sachant qu'elle devait attirer Rikio à la tour par la force.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Dim 19 Jan - 18:48

- Vous êtes en avance, fit une voix derrière eux.

Riri était déjà là, affalée dans les gradins, rattrapant visiblement quelques heures de sommeil. Elle n'ouvrait les yeux qu'au son des portes signalant l'arrivée de quelqu'un, gardant l'esprit alerte sur ce qu'il se passait autour d'elle, comme d'habitude.
Elle se leva, s'étira, bâillant à l'occasion, descendit à leur hauteur et se rassit.
Aux regards interrogateurs qui se levaient sur elle, elle expliqua :


- Rikio n'est pas avec moi, c'est Benkei qui fait la nounou aujourd'hui. Ils ne devraient pas tarder...

La tête qu'avait affiché Benkei lorsqu'elle lui avait annoncé qu'il devrait s'occuper de ramener Rikio au rendez-vous lui suffisait pour imaginer l'ambiance du trajet des deux garçons. Benkei devait marcher d'un pas maladroit, le plus loin possible de Rikio, tout en le surveillant du coin de l’œil, la bouche crispée d'effroi. Quant à Rikio, il devait profiter de cette peur en taquinant le pauvre garçon... Ca devait être comique.

Elle repensa à la veille. Zaki était revenu au hangar bredouille, comme on pouvait s'y attendre, suite à sa tentative de filature. Riri n'avait même pas eu la motivation de lui passer un savon, c'est Benkei qui s'en était occupé.
Elle avait brièvement expliqué la situation à Rikio, lui donnant l'heure et le lieu de rendez-vous du lendemain. Ce dernier s'était contenté d'accepter d'un signe de tête, restant muet pendant l'explication. Son regard las suffisait à exprimer l'ennui que cet accord signifiait pour lui, malgré son respect des ordres de ses supérieurs. Là-dessus, il avait tourné les talons et était allé se coucher.
De nombreux chasseurs de têtes étaient orphelins, ou avaient des ennuis avec leurs parents, et n'avaient pas d'endroit où dormir. Le hangar leur servait de refuge, ils y avaient chacun leur place. C'était le cas de Rikio.
Riri, en revanche, passait la plupart de ses nuits dans un dôjô situé en retrait de la ville. C'est pourquoi Benkei, étant sur place contrairement à elle, avait dû s'occuper d'accompagner Rikio ce matin-là.

Riri regarda sa montre. "Ils vont finir par être en retard..." pensa-t-elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaï Hiwatari

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Jeu 23 Jan - 21:16

Pour ne pas laisser l'occasion à cet idiot de Tyson d'ouvrir sa bouche à propos d'un éventuel retard, Kaï se leva très tôt, bien avant 5 heures. Il avait des papiers à terminer, à la va-vite, cette histoire l'avait mit en retard au niveau de l'administration de son entreprise. Son fils, se leva une heure après, bâillant à son père qu'il devrait penser à recruter un directeur à la hauteur, même s'il savait que personne n'était à la hauteur de son père. Kaï eut son premier rire de la journée en ébouriffant les cheveux de son fils qui se plaignit qu'il était assez grand pour ne plus qu'on lui fasse ce genre de chose. Kaï ne cessa de rire, c'était rare et c'était seulement en présence de son fils. Même si, avec Prue, il avait beaucoup de fois envie de rire de son côté blonde par moment. Cependant, il ne le faisait pas, de crainte sans doute de perdre sa réputation de monsieur l'iceberg. Celui qui ne rit jamais et ne sourit que lorsque c'était utile. Malheureusement avec Prue, il faillissait à sa réputation à chaque fois. Il souriait davantage à sa présence, ne serait-il plus qu'avec son fils. A 7 heures et demi, ils partirent chercher Iro à son hôtel. Kaï aurait préféré laisser cette tâche à Tyson. Puis le PDG avait réfléchit. S'il l'aurait laissé à cet empoté, il aurait premièrement donné une bonne excuse pour être en retard et deuxièmement, Prue le sachant, aurait accouru pour prendre cette corvée à la place de son meilleur ami … Et cela … Kaï n'aurait pas vraiment apprécié …

-Bonjour, Iro.
-Bonjour.


Les amabilités, rapide, peu sincères puis direction la tour. Bouchon en vue … Cependant, heureusement, Kaï arriva à l'heure à la tour suivit de son fils et d'Iro. Celui-ci avait troqué son habituel uniforme d'explorateur des temps anciens pour s'habiller classe. Trop classe pour un coach ! Même Goû l'avait regardé d'un drôle d'air. Chemise bleu satin avec pantalon couleur crème et veste de même couleur, il était bien fringué pour un coach. Cependant, aucun des deux ne lui en fit la remarque. Néanmoins, Kaï n'arrêta pas de grogner intérieurement. Prue irait direct sauter sur Iro en le voyant habiller ainsi … Ils entrèrent à l'intérieur du bâtiment, rejoignant les autres, déjà là. Record pour Tyson. Kaï fut étonné. Surtout qu'il remarqua qu'ils prenaient leur café, tranquillement. Même Riri était présente mais seule. Où était ce fameux Rikio ?

-Bonjour ! Fit Iro, en levant la main.

Toute la famille Granger était réuni dans les gradins. Il manquait plus que grand-père Granger et ils seraient au complet. Prue était assise aussi, sirotant son habituel chocolat. Kaï glissa un regard éloquent sur elle, toussant légèrement.

-Où est Rikio, Riri ?

Il craignait qu'elle n'ai pas réussi à le ramener. L'absence de Benkeï le rassura quelque peu. Peut-être que celui-ci était chargé de l'amener … Hé bien, on pouvait attendre longtemps, se disait Kaï en allant s'asseoir près de Prue comme si de rien était, sans se préoccuper que cela la dérangerait. Goû alla rejoindre Françoise de son côté.

-Iro, j'espère que tu seras à la hauteur de nos attentes.
-Ne t'inquiètes pas, Kaï. J'ai bien su vous dominer, Tyson et toi. Je ferais de même avec vos héritiers.
-Je l'espère, je l'espère … Peux-tu nous apporter un café et un chocolat, s'il te plaît ?


Grand maître, il donna quelques pièces à son « esclave » et Iro partit chercher ce qu'on lui demandait :

-Tu peux te prendre aussi quelque chose … Je sens qu'on va attendre encore un moment.

Trop gentil … Quelle ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Lun 27 Jan - 18:20

Tyson sursauta à en faire presque tomber les timbales en plastiques qui contenaient les cafés et chocolat. Sa femme le sermonna en le traitant d'imbécile et récupéra aussitôt son café avant que son mari ne fasse des dégâts avec. Prue ria, prenant son chocolat. Françoise était revenue aussi avec un chocolat chaud pour elle et Makoto. Quel fainéant celui-là … Prue salua Riri en levant simplement sa timbale, souriante :

-Bonjour à toi aussi, Riri.
-Nous allons devoir attendre maintenant que Kaï se ramène et ce Rikio …
-Tyson, tais-toi. Si tu recommences tes gamineries avec Kaï, je t'explose contre le mur …


Elle le pointa du doigt puis le mur en question. Tyson alla s'asseoir dans les gradins avec sa petite famille. Ils n'attendirent que peu de temps avant que Kaï, Goû et Iro ne débarquent dans le beystadium de la tour. Iro salua tout le monde en levant la main. Ce fut un remue-ménage du tonnerre. Hanabi quitta les bras de sa mère pour courir vers son oncle, lui sautant dessus, toute contente. Makoto arriva en suite, serrant la taille de son parrain.

-Te voilà enfin, Kaï … commença Tyson.

Il se mangea le mur comme promit, rien qu'avec la force de Prue. Elle l'avait pourtant prévenu, pourtant. La blonde regarda sa montre. Deux petites minutes de retard … Il n'allait quand même pas déclencher une guerre de gamineries juste pour deux petites minutes insignifiantes ? Prue se calma aussitôt avant de se tourner vers Iro. Ce dernier avait dû prendre la petite dans ses bras pour la serrer fort. Makoto, lui, racontait tout ce qu'il s'était passé pendant l'absence de son parrain chéri.

-Bonjour, Iro …

Prue lui accorda un large sourire. Ca faisait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas vu. Elle sentit un regard étrange sur elle. Elle soupira longuement avant de s'asseoir, las. Elle aimerait elle aussi prendre Iro dans ses bras. Il était comme un vrai frère pour elle. Mais elle ne voulait pas l'arracher à sa famille qui ne l'avait pas vu depuis des mois. Elle était une adulte. Elle allait attendre que ça se calme … Elle avait le temps, maintenant, vu qu'il allait rester plus longtemps.

Kaï demanda où était Rikio à Riri. Puis avant que Prue ne propose à Iro de s'asseoir près d'elle, Kaï s'asseya à côté d'elle. Elle se figea, voyant l'horreur. Elle faillit rougir mais elle se retint. L'entraînement à ne pas rougir. Rougir sur commande pour les photos ou les caméras, pas là … Le cœur battant, elle le regarda du coin de l'oeil sans rien dire. Elle se remit droite, soupirant. Ca commence bien tout ça … Qu'est-ce que la suite va donner ?

Elle fut horrifiée par la suite. Kaï qui recommençait avec ses doutes sur le compétences d'Iro et … Le traitant presque comme un serviteur ! Et c'était là qu'elle eut une drôle de pensée … Vu que c'était Kaï qui avait proposé Iro et l'avait amené pour être coach de l'équipe de leurs enfants …


-Tu l'as engagé et tu le paies !
-Quoi ? Fit Tyson qui s'était remit de ses émotions.
-En contrat ? Demanda Hilary, choquée aussi.


Tout le monde pensait qu'Iro était là de son plein gré sans être payé … Prue vint à penser que par le passé, Monsieur Dickenson le payait aussi …

-Même sous contrat, ce n'est pas ton chien ! Va te chercher ton café tout seul, Hiwatari ! Bouge tes fesses !

Le regard féroce, elle leva le bras pointant la direction de la machine à café, non loin d'eux, là où Iro mettait les pièces du maître Kaï Hiwatari ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Sam 1 Fév - 1:27

L'arrivée, peu après, de Kaï, Goû et Iro provoqua un immédiat mouvement de réjouissances et d'accolades chaleureuses.
Et déjà, les conflits reprenaient. Tyson ne pouvait pas s'empêcher de provoquer Kaï, Kaï ne pouvait pas s'empêcher d'asseoir son autorité sur les autres, et Prue ne pouvait pas s'empêcher de les ramener tous les deux sur terre. Et les enfants déambulaient au milieu de tout ça dans une joyeuse cacophonie.
Ce brouhaha emporta avec lui la question de Kaï. Riri restait mentalement coupée de tout ce remue-ménage, toujours assise, les bras et les jambes croisés.
Soudain, elle sentit une vibration derrière elle qui capta instantanément son attention. Une fraction de seconde plus tard, elle était debout, face aux gradins, le lanceur dans la main, déjà déchargé. Quelques mètres plus haut, sa toupie brune faisait face à une toupie blanche. Elle venait de stopper net une violente attaque surprise.
Affichant un air amusé, elle leva les yeux vers l'assaillant.

- Qu'est ce que tu as fait de ta baby-sitter, sale gosse ?
- Elle ne m'amusait pas assez
, répondit l'intéressé avec un sourire à faire froid dans le dos. Mais toi...
La toupie blanche eut une vibration rapide et disparut subitement.
Talpa fit un écart sur la droite et fonça vers ce qui semblait être le vide, mais percuta à nouveau la toupie blanche, qui réapparut à l'impact et fut encore une fois stoppée. Les deux toupies s'affrontaient à force égale, en surplace, aucune ne cédant du terrain à l'autre.
Talpa émit soudain un genre de faible champ de force, suffisant pour faire reculer son adversaire.

- Ca suffit, Rikio. Je t'ai pas fait venir pour ça.
Riri récupéra Talpa, et l'assaillant, après un claquement de langue agacé, fit de même avec sa propre toupie.
Benkei choisit ce moment pour enfin débouler dans l'arène, bon dernier comme d'habitude. Le souffle court, il venait visiblement de courir sur une longue distance.
Il acheva son sprint en s'écroulant devant Riri, se confondant en excuses pour son retard et son manque de surveillance vis-à-vis de Rikio. Elle esquissa un mouvement pour l'empoigner par le col et lui infliger son sermon, mais se ravisa. Elle se contenta d'un simple "la prochaine fois, essaie de faire ton boulot correctement..." puis se laissa tomber sur le siège le plus proche. Surpris de cette clémence inhabituelle, Benkei leva la tête vers elle avec un regard inquiet. Il la connaissait suffisamment pour comprendre qu'elle n'était pas aussi en forme que ce qu'elle voulait bien laisser paraître. Devinant ce qui venait de se passer, il fit volte-face et adressa un regard mélangeant colère et méfiance au jeune homme pâle qui se tenait toujours un peu plus haut.

- T'es vraiment pas facile à gérer, grommela-t-il, avant de se retourner vers le petit groupe réuni en bas. Vous l'aurez sûrement deviné, ce type est le fameux Rikio.
Il désigna le jeune homme au regard méprisant du doigt. Ce dernier détourna la tête, désintéressé.
- Autant vous le dire tout de suite, ce mec n'est pas un cadeau. Je vous souhaite bon courage, vous allez en avoir besoin, finit Benkei en soupirant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaï Hiwatari

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Lun 3 Fév - 22:01

Kaï n'avait pas eut le temps de répliquer à la pic de Tyson que celui-ci dit bonjour au mur derrière lui. Prue avait sûrement promit de le faire s'il osait commençait les hostilités. Déçu, Kaï s'était aussitôt assit près de la blonde qui s'était tourné pour dire bonjour à Iro. Celui-ci attrapa sa nièce dans les bras et serra légèrement son filleul, content de les revoir au grand complet. Kaï remarqua le large sourire de la blonde avec une pointe de haine. Ou peut-être de jalousie, qui sait … Il n'en fit pas la remarque et bon prince, envoya son « toutou » cherchait les cafés. Ce qui n'aurait pas dû faire car la blonde comprit la chose et se mit en colère. Elle aboya sur lui, il faillit en rire cependant, il se retenait de rire. Elle était énervée d'apprendre cela et elle n'était visiblement pas la seule … Il devait jouer serré. Il soupira longuement, agacé. Oui, il avait engagé Iro et le payait … Quoi de mal à cela ? Elle croyait vraiment que Iro serait venu rien que pour ses beaux yeux et sans être payé ? Elle rêvait … Il toussota légèrement. Iro avait entendu le remue-ménage en bas. Il avait posé Hanabi pour porter les cafés et Makoto l'aidait à les amener.

-Prue, calme-toi … Ce n'est que des cafés. Tu veux un chocolat ?

Kaï serra les bras, le regard sévère en entendant Iro essayer de calmer la blonde. Kaï n'aimait pas la façon dont Iro essayait de draguer discrètement Prue. Kaï le voyait et personne ne le remarquer. Etait-il le seul ? Ou exagérait-il sous l'impulsion de la jalousie ? Qui savait … Kaï devait reprendre sa place auprès de Prue, le plus vite possible.

-Merci Iro … Tu sais Prue … Iro ne serait jamais venu coacher nos enfants sans argent à la clé. Tu crois que monsieur Dickenson ne le payait pas ? Demande lui et tu verras que j'ai raison.

Iro avait discuté pendant un long moment du prix. Si Prue le savait, elle arrêtera de mettre Iro sur un pied d'estal. Iro ne répliqua pas cependant son regard clarifiait qu'il n'avait pas aimé que Kaï, son patron à présent, dit cela. Même si c'était la vérité … L'arrivée incroyable du fameux Rikio coupa à cette scène déplorable d'ironie et de coups bas. Goû regarda l'entrée de ce beybladeur sans sourciller des yeux. La preuve en vrai. Ce type n'était pas un petit rigolo du style de Makoto …

Benkeï arriva après, essoufflé comme un bœuf. Kaï ne regarda qu'à peine le jeune effronté et le bœuf échoué. Il dégustait son café, même s'il était bon marché, et réfléchissait à la façon de faire marcher cette équipe. Il n'avait aucunement confiance en Iro et le soupçonnait, malgré son envie de l'argent, de vouloir sauter sur Prue à la première occassion … Exagérait-il ou pas ?


-Bienvenue Rikio. J'espère que tu t'entendras avec tes futurs coéquipiers … Enfin, je l'espère qu'ils le deviendront. Tu as du talent … Pourquoi te contenter de rester dans ton coin. Montre le.

Iro s'approcha du jeune effronté en montrant sa main :

-Nous allons faire du bon travail, Rikio. J'espère que tu mettras du tiens. De ce que j'ai vu et entendu, tu as un excellent niveau de jeu. Je saurais faire en sorte que tu le sois encore plus.

Kaï faillit ricaner mais se retint. Iro était peut-être un beau parleur cependant, il arrivait à faire toujours ce qu'il disait. Il avait su monter les G-Révolutions jusqu'à la victoire malgré les hauts et les bas de l'équipe. Il avait su recadrer Tyson et Daïchi de la plus excellente des façons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Mar 4 Fév - 16:38

Que des cafés ? Kaï le prenait vraiment pour un chien à son service. Prue ne répliqua pas plus, croisant les bras. Iro lui proposa un chocolat qu'elle refusa poliment, tout en tuant du regard son voisin de gradin, Kaï Hiwatari. Ce dernier, à l'aise, tel un prince, remercia son toutou et essaya de trouver des excuses. Certes, monsieur Dickenson le payait mais à cette époque, Iro n'était pas aussi près d'eux. Il était encore qu'un inconnu. Maintenant, c'était quelqu'un qu'ils connaissait, quelqu'un de la famille …

Mais Kaï ne le comprenait pas. Et Prue doutait qu'il n'avait pas tout à fait tort. Elle préféra clore la discussion inutile. Hilary aussi lâcha l'affaire intimant son mari à en faire autant. Iro ne semblait pas vouloir y répliquer. Et Prue voulait se montrer adulte et faire voir qu'elle était aussi au-dessus de tout ça. Entre-temps, Rikio arriva. Son entrée fut remarquée, sa toupie se fit voir la première, défiant Riri qui ne tarda pas à répondre en lançant la sienne.

Les hostilités continuèrent jusqu'à ce que Riri ordonne l'arrêt brutal du défi. Makoto jubilait en voyant le jeu de ce garçon et Françoise resta en retrait sans rien dire. Elle voulait voir ça dans l'arène et elle n'était pas la seule. Tyson et son fils étaient décidément de vrais gamins. Ils étaient incontrôlables et Hilary eut du mal à les canaliser. S'entendre avec ses coéquipiers … Prue se mordit la lèvre, anxieuse. Elle se reprit, Iro y arrivera, elle le savait et le sentait.

Pourquoi douter autant ? Kaï avait l'air de douter et ça donna envie à Prue de le claquer ou de lui foutre une claque, tellement il l'énervait. Mais elle se calma rapidement. Iro s'approcha de Rikio, montrant sa main. Elle le sentait mal et pensait que ce Rikio ressemblait trop de caractère à Kaï. Makoto ne tint plus et bouscula presque son parrain pour s'adresser à Rikio :


-Un match dans l'arène !

Il mâcha ses mots tellement il était excité, il montra sa toupie à son adversaire :

-Montrons nous mutuellement ce que nous sommes capables … D'accord ?
-Makoto … Calme toi.


Ce n'était ni Hilary ni Tyson qui avaient parlé et encore moins Prue. C'était Françoise, qui les bras croisés, fixa le nouvel arrivant puis Goû et Makoto. Elle avait dû mal à concevoir qu'ils devront faire équipe tout ensemble. Ils allaient devoir voir de quoi ils étaient tous capables, savoir leur jeu pour mieux se battre en équipe. Ca ne sera pas simple. Il fallait le reconnaître, malheureusement. Elle savait que Goû et Makoto mettront de l'eau dans leur vin pour gagner mais … ce Rikio …

Elle s'approcha de lui aussi, le regard déterminé.


-Après ça sera contre moi que tu joueras. J'espère ne pas être déçue.

Elle voulait être sûre des dires de Riri et des images qu'elle avait vu. Pire que Saint-Thomas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Dim 9 Fév - 17:14

Rikio n'avait définitivement pas choisi une entrée discrète.
Dès que la vague de surprise fut dissipée, ce qui ne prit que quelques secondes, déjà Iro, Makoto et Françoise vinrent "saluer" le jeune homme en lui proposant de montrer ce qu'il savait faire.
Lorsqu'Iro lui tendit la main en s'approchant, Rikio baissa des yeux emplis de mépris sur elle, puis lui lança un regard signifiant clairement qu'il n'avait pas l'intention de la serrer.
Il n'accorda même pas un oeil à Makoto et Françoise, fixant toujours l'entraîneur. Puis il se mit en mouvement et descendit quelques marches, dépassant Iro, et s'arrêta pour faire enfin sortir quelques mots de sa bouche :

- Que ça soit clair, je suis venu ici sur ordre. N'allez pas vous imaginer que j'aie accepté par plaisir, si c'est pour faire "copain-copain", vous vous trompez de personne. Je déteste les enfants bruyants dans votre genre, et je suis surpris que notre Second puisse vous supporter...
Il jeta un oeil à Riri, qui ne réagit pas, gardant les yeux baissés.
- Je n'ai pas non plus d'estime pour les adultes comme vous, reprit-il en parlant d'Iro. Et je ne reçois de directives que de la fille assise là-bas et du gars qu'on essaie de récupérer. Gardez ça en tête, finit-il avec un ton menaçant, avant de s'asseoir lui aussi plus bas dans les gradins, à distance raisonnable.

Benkei, toujours à quatre pattes près de Riri, observait la scène de loin. "Toujours aussi agréable en société..." pensa-t-il. Il jeta un regard à la jeune fille, pour connaître ses réactions, mais ne rencontra qu'un visage fermé, les yeux baissés, la bouche close, visiblement las de ces histoires. Il avait aussi compris que contrer Rikio lui avait demandé une certaine énergie, et cela l'inquiétait.

- Il s'est encore amélioré, hein ? fit-il à voix basse.
- Je te l'avais dit, répondit Riri simplement.
- Mais ça ne risque pas de poser problème, si en plus il s'entraîne avec eux ?
- Pourquoi, tu as peur que je ne sois plus capable de le maîtriser si il sort de ses gonds ?

Benkei ne répondit pas. Evidemment, c'était clairement ce qui l'inquiétait, mais il n'osait pas le confirmer. Devant son hésitation, Riri reprit :
- Ne me sous-estime pas. Je suis encore capable de tenir tête à cet effronté en cas d'urgence, autant que je le suis pour Kyoya, tant qu'il n'y a pas d'autres gens alentours. Et n'oublie pas que cette équipe de bras cassés est censée battre les meilleurs éléments de la Nébuleuse Noire. De la force, ils en auront besoin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaï Hiwatari

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Lun 10 Fév - 20:55

Goû n'avait pas bougé d'un cil. Toujours assis à sa place, les bras croisés, il regardait tout le monde s'en approcher et réclamait un match au garçon inconnu. Iro essaya une tentative d'approche dont Kaï savait bien que le garçon allait dénigrer assez vite. Ce fut le cas. D'un ton méprisant, il précisa qu'il ne voulait en aucun cas faire ami-ami avec eux. Goû ferma un instant les yeux et se doutait que Rikio allait ignorer Makoto et Françoise. Il les avait qualifié d'enfants bruyants. Il alla s'asseoir en bas des gradins, d'un air conquérant. Il n'était là que par ordre de Riri, rien de plus. Goû soupira, ouvrant à nouveau les yeux. Il tourna la tête vers son père qui le regardait aussi. Ils se comprirent aussitôt. Rikio était bien pire que Kaï au même âge. Ils auraient fait la paire, sans aucun doute.
Iro ne fut pas déconcerté. Il avait l'habitude avec Kaï par le passé. Il se retourna, descendant lentement les marches vers le bas du gradin, mais Kaï le stoppa avant qu'il n'ai rejoint Rikio pour lui parler.


-Laisse, Iro … Il est pire que moi, ce garçon.

Un fin sourire voila ses lèvres. Il fit signe à son fils qui n'attendait que cela. Il décroisa ses bras et se leva sans se presser ni lentement. Il passa devant son père puis Prue. Il sortit son lanceur et Dranzer, l'insérant. Sans plus attendre, il lança aussitôt sa toupie qui atterrit immédiatement dans l'arène un peu plus bas sans le moindre effort.

-Peut-être que tu es là sous les ordres de quelqu'un … Mais tu ne refuseras pas de nous montrer ta force.

Dranzer tournait au centre de l'arène, les flammes lèchant la toupie bleutée.

-Peut-être que nous sommes bruyants pour toi … Mais sache que nous sommes pas là pour jouer mais pour gagner le championnat …

Dranzer continuait de tournoyer, attendant son adversaire. Kaï souffla, agitant sa main. Le phénix de feu avait allumé la salle, il commençait à faire un peu trop chaud. Rikio allait affronter un par un les enfants des légendes du beyblade. Allait-il arriver à les battre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Mer 12 Fév - 16:42

Décidément, l'allure de ce garçon rappelait trop une certaine personne à Prue, Tyson et Hilary. Et sans doute qu'Iro voyait aussi en Rikio, leur Kaï national, cet être inexpressif qu'il était dans le passé. Prue ne voulait rien répliquer. Ce n'était pas à elle qu'on s'en prenait. Elle n'était plus une enfant. Mais c'était pour sa fille qu'elle s'en faisait le plus. Cette dernière allait le prendre mal. Qu'on lui dise, que elle, elle était bruyante, serait sûrement un affront.

Et ce fut le cas. Françoise serra les poings, énervée. Mais quel enflure pensa-t-elle hors d'elle. Pire que Goû. Et encore Goû était plus sociable que ça. Il était même plus gentil que ça et moins acariâtre. Rikio était un être tout simplement abject. Et elle ne désirait en aucun cas faire équipe avec un être pareil. Elle pensait avant qu'elle pourrait faire équipe avec les deux autres si ils s'en donnaient la peine mais maintenant, elle se demandait si leur équipe allait fonctionner avec un type pareil au sein de leur groupe.

Allaient-ils vraiment participer au championnat ? Avec un type qui ne voulait pas se lier d'amitié ou tout simplement faire équipe, c'était à peine envisageable … Si seulement, Rin, la fille de Ray et Mariah, se donnait la peine de faire équipe avec eux … Elle au moins était moins un pic à glace que ce gars-là qui descendait les gradins vers le bas, s'y installant. Françoise croisa les bras, se retournant lentement pour préparer ce qu'elle allait lui cracher à la figure …

Mais Goû fut plus rapide. Alors que Iro s'apprétait à parler à Rikio, Kaï le stoppa. Prue le regarda faire, intriguée. Elle regarda aussi le fils de ce dernier passer devant elle pour rejoindre les escaliers. Qu'est-ce que mijotait Kaï ? Françoise tout aussi étonnée fixa le garçon sortir sa toupie et son lanceur prêt à lancer. Makoto comprit en accourant presque vers son rival, enragé :


-Alors ça non ! Arrête de me voler la vedette !
-Makoto !


Françoise rattrapa le garçon par le poignet, jusqu'à lui faire mal et qui tombe sur un genou sur une marche de l'escalier, pleurant presque quand un gros bébé. La jeune fille soupira, agacée, regardant Goû lancer sa toupie.

-J'espère pour toi que tu m'as pas brisé le poignet !
-Ca changerait quoi ? Fit-elle ingrate.
-Prue ta fille a fait du mal à mon fils !
-Là-ferme Tyson …


Tyson alla pleurnicher avec son fils pendant qu'Hilary soupira aussi comme Prue et Françoise. De vrais gosses … Goû s'imposa à Rikio, lui proposant directement un duel pour lui faire ravaler ses paroles dans l'arêne. Françoise sourit en fixant le dos de Goû. La blonde soupira en voyant ça. Sa fille s'entichait du mauvais garçon. Prue aurait voulu que sa fille tombe amoureuse de Makoto et non de Goû, son demi-frère … Chose qu'elle n'avait pas encore annoncé aux intéressés …

Il serait peut-être temps de le faire avant que les choses dégénèrent trop ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Mer 12 Fév - 18:12

Rikio regarda Goû se diriger vers l'arène et y envoyer sa toupie, le défiant du regard.
Il ne bougea pas d'un pouce, restant prostré, jambes croisées, ne cédant pas à la provocation. Il n'avait pas l'expression calme de quelqu'un qui se retient par sagesse, mais plutôt le rictus dédaigneux et supérieur de l'inintérêt. On aurait pu retrouver la même expression sur le visage d'un enfant qui écrabouille une feuille morte.
Les mots de Goû parvinrent seulement à lui arracher une moue de dégoût. "Toute cette niaiserie me donne la gerbe..." pensait-il.
Il sentit soudain une main s'abattre sur son épaule gauche. Il leva ses yeux cernés dans la direction de sa propriétaire et rencontra ceux de Riri. Cet intense échange de regards silencieux lui donna un frisson. Quelques instants plus tard, il daigna se lever de son siège et se diriger vers l'arène, en traînant des pieds. Il fit face à Goû et prépara son lanceur.

Benkei s'était rapproché du petit groupe qui s'était formé plus bas. Il se pencha vers son voisin le plus proche, c'est à dire Iro, la voix tremblant d'extase :

- Impressionnant, hein ? Ils viennent de se livrer à un affrontement spirituel très intense, et Rikio a perdu. C'est dans ce genre de moment qu'on reconnait bien là le bras droit du chef des Chasseurs de Têtes !

L'intéressée se rassit dès que Rikio lui tourna le dos et fixa les deux combattants, se plongeant dans une concentration profonde, prête à intervenir en cas de problème pendant le duel.

Rikio brandissait toujours son lanceur, fixant son adversaire en attendant le moment parfait pour tirer.
Il ne se fit pas attendre très longtemps, en un éclair, son bras droit se retrouva derrière lui, la corde dans la main. Cependant, aucune toupie n'avait rejoint Dranzer dans l'arène...
Quelques secondes s'écoulèrent, qui parurent des heures dans le silence de plomb qui régnait sur la salle où chacun retenait son souffle. Soudain, un premier impact résonna dans le stadium, mais tout ce que l'on pu voir se résuma à un brusque décalage de Dranzer. Le duel venait de commencer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaï Hiwatari

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Jeu 13 Fév - 20:38

Goû attendait patiemment que son adversaire se décide à bouger et à jouer surtout. Makoto était visiblement mécontent que Goû l'ai dévancé, comme toujours. Le garçon trouvait toujours la bonne occasion pour voler la vedette à son rival, comme celui-ci aimait si bien le dire. Il finit par se faire attraper par Françoise vu les cris derrière Goû. Celui-ci ricana intérieurement. La jeune fille était amusante. Elle ne supportait pas non plus le comportement infantile et gamin de Makoto … Kaï fut étonné de la scène. Prue et Tyson avaient été et étaient toujours les meilleurs amis du monde. Le russe avait cru que cela aurait été de même entre leurs rejetons cependant ce n'était visiblement pas le cas et cela l'amusait. Françoise était plus froide et plus mature que Prue ne l'était à son âge … Ce qui était troublant car le caractère de la jeune fille ressemblait presque à celui de Kaï à son âge … Il balaya vite le sentiment qu'il avait eut la dernière fois. Il ne voulait pas y croire.
Prue n'était pas cruelle. Elle l'aurait dit. On lui aurait dit. Tyson aurait été au courant. Et le connaissant, il n'aurait pas pu tenir sa langue … Alors, elle le lui aurait caché ? Ce n'était pas possible. Ils se disaient tous, ils étaient presque frère et sœur …
Goû s'impatientait. Son adversaire ne semblait pas vouloir se battre, ce qui le mit presque en colère à force d'attendre. Il détestait attendre. Il leva la tête vers son père qui avait le visage caché pensant gravement à quelque chose. Chose que Goû ne pouvait savoir, bien entendu. Celui-ci soupira.
Riri décida d'intervenir et força Rikio à lever ses fesses et à se battre dans l'arène. Ce qui frustra davantage Goû. Rikio obéissait encore à quelqu'un. Goû fixa froidement Riri du regard puis tua presque Rikio du regard. Kaï se reprit en voyant que son fils était très énervé. Iro au côté de Kaï, sentait mal le match.


-Si Goû perds, il ravalera sa fierté et cela gâchera son moral dans l'équipe.
-Goû ne doit pas perdre. Rectifia Kaï, froidement. Il faut Rikio dans notre équipe.
-Il sera difficile à manier … Surtout sans Riri.
-Je te paie pour quoi, rappelle moi ? Tu croyais que ça serait simple ? Tu te fourvoyais.


La tension fut tendue entre le coach et son patron. Leurs regards dévièrent sur l'arène où Rikio avait commencé les festivités … Benkeï parla à Iro, celui-ci reprit un air neutre chaleureux.

-Riri sait s'y faire …

Il voulait en faire autant. Il était leur coach après tout … Goû était étonné. Aucune autre toupie à part la sienne était dans l'arêne. Tout d'un coup, Dranzer bougea comme s'il avait été percuté.

-Comment … ?

Il se rappela de la vidéo, descendant les marches pour rejoindre l'arène, faisant face à son adversaire. Goû sourit. Rikio était coriace et cela lui plaisait.

-Joli coup invisible. Je ne vois pas ta toupie mais je vais la trouver. Ou plutôt Dranzer et son feu ardent te trouveront !

Il leva le bras. Le phénix de toute sa beauté apparut jetant ses flammes tout autour d'elle, enflammant la salle comme jamais … Il devait trouver la parade de Rikio. Kaï soupira, sans se retourner, il esseya :

-Riri, connais tu la technique de Rikio … Si on veut réussir à l'avoir dans l'équipe, il faut tout miser.

[Est-ce que tu veux jouer avec les dés pour connaître le gagnant ? Si oui, je te laisse lancer le dès la première. Nous aurons alors dix points de vie chacun pour aller au plus vite.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Lun 17 Fév - 20:56

Pendant que Tyson demandait à sa femme d'appeler une ambulance pour leur fils pour une simple foulure du poignet, le match commençait enfin. Françoise retourna se rasseoir sans se préoccuper des pleurs de Makoto et de son père car ce dernier avait reçu une gifle monumentale de la part de sa femme pour le calmer. Elle n'appelera ni ambulance ni infirmière pour des gamins pareils qui pleuraient pour un rien. Hanabi déposa un bisou de guérison sur le poignet de son frère.

Elle détestait l'entendre pleurer de la sorte. Et généralement, Makoto arrêtait de pleurer comme un bênet après. Ce qu'il fit avec mal, ravalant sa naze qui sortait de son nez … C'était vraiment dégueulasse. Heureusement, Prue et Françoise suivaient le match des yeux et éviter comme ça de voir un tel spectacle dégoulinant de naze et de larmes. Françoise haussa un sourcil, intriguée par l'attaque invisible de Rikio. C'était incroyable.

Comment savoir quelle technique il employait ? Il valait mieux l'avoir en coéquipier qu'en ennemi. Françoise tout comme sa mère espéraient qu'il ne rejoigne jamais Boris et sa clique … Sinon, ils seraient de beaux draps face à un adversaire de sa hauteur. Comment Goû allait-il s'en sortir ? Même Iro avait des doutes et les exposait face à Kaï, son « patron ». Chose à ne pas faire … Ce dernier prit la mouche et s'énerva aussitôt.


-Tu n'as pas à lui parler sur ce ton, esclavagiste du dimanche !

Prue le tappa l'avant-bras, énervée. Elle se reprit, renversant ses cheveux en arrières.

-Tu n'as décidément pas changé là-dessus, Kaï. Donner des ordres à tout va ou à te croire supérieur. Bien que tu sois son « patron », ce n'est pas un chien.

Riri … Sans elle, Rikio ne serait pas là. Ils le savaient tous pertinemment.

-Goû va tout faire pour gagner. Fit Françoise, l'air sérieuse et grave. Il est capable d'y arriver.
-Tu es bien sûr de toi …
-Makoto tais-toi ou c'est l'autre poignet que je te retourne …
-Ose à nouveau toucher mon fils, sale …
-Sale quoi, Tyson ?


Prue leva la tête vers l'opportun qui s'était glissé derrière sa fille avec son rejeton qui avait encore les larmes aux yeux. Tyson fit profil bas en fuyant un peu plus haut dans les gradins, loin de la blonde et de sa femme aussi qui avait l'air furax aussi de son comportement de gamin. Comment Tyson avait pu essayer de traiter Françoise ? Prue continua de le tuer du regard, l'air mauvaise. Tyson adorait à tel point son fils qu'il ne fallait pas lui faire le moindre mal sans que le père montre les crocs …

Mais avec Prue, ça ne marchait pas. Meilleur ami ou pas, il n'avait pas à parler comme ça à Françoise. Est-ce Prue parlait mal à Makoto ? Non. Elle ne faisait pourtant rien pour engueuler sa fille pour avoir briser le poignet du garçon. Tyson non plus n'engueulait pas son fils qui hurlait comme un malade après Goû en cherchant la bagarre … Alors que Tyson ne commence pas ou sinon Prue fera pareil que lui et se mettra sur le dos de Makoto quand il fera l'idiot face à Françoise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Ven 21 Fév - 18:25

L'attaque invisible du "fantôme" en surpris plus d'un, comme attendu. Pourtant, grâce à la vidéo, ils savaient déjà à quoi s'attendre. Riri aussi, la première fois qu'elle avait vu Rikio à l'oeuvre, avait eu du mal à s'y habituer. Et même en connaissant le truc derrière cette technique, il était difficile de prévoir les déplacements de la toupie de Rikio. Si Riri y parvenait, c'était par un instinct acquis grâce à l'expérience qu'elle avait accumulée à force de côtoyer ce bladeur invisible. Goû, venant à peine de le rencontrer, ne pourrait pas s'appuyer sur ce genre de feeling, et serait obligé d'employer une technique qui lui permette de dévoiler la position de la toupie adverse avant de pouvoir l'attaquer... Ce qu'il tenta de faire en embrasant l'arène.
Kaï demanda alors à Riri de leur dire ce qu'elle savait sur la technique de Rikio. Elle eut un sourire à peine dissimulé et répondit avec une pointe d'ironie dans la voix :


- Si je faisais ça, ce duel n'aurait plus de sens. Si vous voulez lui prouver que vous êtes dignes de faire équipe avec lui, montrez-le.

Elle marqua une pause, observant la tentative de Goû, puis reprit :

- Cela dit, histoire de rendre ce duel plus intéressant et moins inégal, je vais tout de même vous dire que produire plus de lumière n'est pas dans votre intérêt...

Puis elle se tut, gardant les yeux rivés sur Rikio. L'ennui écrasant qu'il faisait paraître sur son visage, celui des petits duels où il ne se posait même pas la question de savoir qui allait gagner tant la réponse lui semblait évidente, avait déjà découragé bien des adversaires...
Dans un flegme déroutant, il leva lentement le bras droit vers l'intérieur du stadium et ouvrit sa main, paume vers le sol.
Aussitôt, une slave de coups semblèrent frapper violemment Dranzer, l'envoyant valser dans tous les sens, bien qu'aucun assaillant ne soit visible...

_________________


Dernière édition par Riri Silversword le Ven 21 Fév - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Ven 21 Fév - 18:25

Le membre 'Riri Silversword' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mission' : 6

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Kaï Hiwatari

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Sam 22 Fév - 21:33

Kaï était entre l'étonnement et l'énervement. Prue venait de lui taper l'avant-bras en le traitant d'esclavagiste. Tout cela, pour défendre Iro … Le preux et beau chevalier … Kaï grogna entre ses dents. Il n'aimait pas qu'on remette en cause ses ordres et ses choix. Cependant, c'était Prue qui le faisait. Et ce n'était guère la première fois qu'elle le faisait. Cela faisait si longtemps qu'elle ne l'avait pas fait qu'il avait presque oublié qu'elle était du genre à défendre tout le monde contre lui … Comme s'il était un tyran sadique … Ok, il l'était, c'était vrai. Cependant, il n'aimait pas l'entendre de la bouche de la belle blonde dynamique et rebelle. Il grinça des dents sans répliquer. A quelqu'un d'autre, il aurait déjà rabaisser le clapet en lui disant d'aller voir ailleurs s'il était. Mais c'était Prue, dont on parlait. Celle qui l'obsédait depuis qu'elle était rentré à nouveau dans sa vie, il y a au moins une semaine de cela … Il reporta son attention sur le match. Cependant, il savait qu'elle n'allait pas apprécier qu'il reste dans son mutisme longtemps. Mais il n'allait en aucun cas, s'excuser de son comportement. Même si son obsession d'avoir la belle blonde le pousser presque à le faire …
Heureusement, l'intervention de Françoise allait changer d'attention la jeune femme. La jeune fille croyait en la victoire pure et simple de Goû alors que Makoto le sensible n'était pas de cet avis … Tyson s'en mêla de la pire des façons en essayant d'insulter Françoise. Ce qui fit monter Prue sur ses grands chevaux. Et ce fut la première fois que les deux meilleurs amis au monde s'engueulèrent. Spectacle magnifique tout cela pendant que Goû se tirait presque les cheveux pour savoir quelle était cette fameuse technique de son adversaire, face à lui … Mais cela ne se vit pas. Tout comme son père, il garda un masque de marbre. Seul son père voyait que son fils était en proie à l'énervement. Kaï haussa un sourcil en entendant Riri parler de lumière … Pourtant Goû aurait pensé qu'en déclenchant un feu immense embrassant l'arène cela amènerait à faire apparaître cette toupie invisible … Manque de bol, il reçut les coups de cette toupie bien emmerdante à souhait …


-Je ne comprends pas trop …

Et pourtant, Kaï était connu pour son intelligence. Il voulait approfondir les dires de Riri

-On ne peut pas vraiment voir quelque chose sans lumière …

Il ferma les yeux pour réfléchir. Quant à Goû qui n'avait pas tout hérité de son père, avait hérité de l'impatience de sa mauvaise mère. Car il s'emporta rapidement, appelant son spectre à la rescousse. Le problème avec Dranzer, c'était qu'il produisait bien trop de lumière …

-DRANZER !

L'arène fut balayer d'une énorme tornade de feu. Cela rappela aussitôt à Kaï ses anciens combats. Il se souvenait aussi que les représentants de la BBA avaient toujours du mal à éteindre les incendies que causait Dranzer …

[Goû : 4/10
Rikio : 4/10]


Dernière édition par Kaï Hiwatari le Sam 22 Fév - 21:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Sam 22 Fév - 21:33

Le membre 'Kaï Hiwatari' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mission' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Mer 26 Fév - 20:42

Françoise se mordit légèrement la lèvre inférieure, s'inquiétant d'avoir miser trop vite sur une victoire brillante de Goû. Ce dernier était visiblement en difficultés. Malgré qu'il restait d'un calme absolu, il était sûr qu'intérieurement, il devait réfléchir à une solution. Ce ne sera pas simple d'en trouver une. L'attaque de Rikio semblait imperceptible, elle était même invisible. Comment percer à jour une faille pour gagner contre lui ?

Elle serra les poings. Goû devait gagner. Et elle, elle devait aussi trouver la faille de cette technique formidable et incroyable. Elle regarda les mouvements de la toupie de Dranzer avec attention. Lorsqu'elle vrilla de tout côté, la jeune fille conclut que la toupie venait d'être frappé par plusieurs coups distincts. Comment savoir où et quand elle attaquera encore pour l'éviter ? Ce n'était vraiment pas simple.

Même en déduisant sa façon d'attaquer, jamais personne pourrait retrouver la toupie de Rikio, enfin plutôt de la voir. Françoise avait pensé tout comme sa mère ou Kaï, à faire plus de lumières, sauf que Riri conseilla que ce n'était pas ce qu'il fallait faire. Il fallait moins de lumière pour distinguer la toupie de son camarade. Françoise fronça les sourcils. Cet adversaire était coriace. Goû allait avoir du fil à retordre. Même il ne gagnerait forcément pas. Cette fois en tout cas.

Non, cette fois, c'était juste pour gagner. Goû faisait pourtant face avec brio et dextérité. Il ne lâchait pas et donnait tout ce qu'il avait. L'attaque de Dranzer était impressionnante. Sa toupie était d'un équilibre inégalable. Dranzer l'un des cinq spectres sacrés. Le feu. Il n'était pas simple non plus de combattre le spectre de feu. Rikio avait une technique redoutable. Quasi imbattable. Françoise ferma les yeux, les ouvrant immédiatement, sursautant.


-Tu sais comment voir sa toupie, hein, Riri ? Quand tu dis qu'il ne faut pas faire trop de lumières … Toi, tu arrives à le coincer avec ta technique ?

Elle pensait aux trous que causait Riri avec sa technique. Peut-être que dans l'ombre de ses labyrinthes, sa toupie pouvait débusquer la toupie de Rikio … Mais ce dernier n'était pas si stupide, il n'irait pas risquer sa toupie dans les souterrains. Peut-être que Françoise faisait fausse route. Kaï non plus ne comprenait pas. Prue ne s'engageait en rien dans l'affaire. Elle était peut-être futée par moment mais moins que Kaï et Françoise.

Prue préféra se taire sauf que Tyson …


-Vous croyez que sa toupie se voit dans le noir ? C'est bidon … Moi je dis, jetons de la farine partout et sa toupie sera recouvert … Une toupie invisible, voyons …
-Les spectres peuvent faire ce genre de chose … En allant très vite.


Prue venait enfin de parler pour contrer Tyson et sa stupidité. Elle pensait à sa technique, le voile de l'invisibilité, permettant à Petit Coeur de se rendre invisible pour attaquer par surprise … Et si … C'était la même chose ? Elle croqua sa lèvre inférieure, sans rien dire. Françoise comprit les paroles de sa mère.

-Tu crois que ça ressemble à l'une des attaques de Petit-Coeur ?
-Il sera pas simple de contrer Rikio. Il n'est pas simple de distinguer l'invisible. On peut juste calculer sa trajectoire après son coup … Mais c'est quasiment impossible …
-Moi je dis jetons quelque chose de visible sur l'arène !


Tyson continuait, lui il allait au plus simple et pensait à l'homme invisible qui mettait des vêtements pour se faire « visible ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Mer 26 Mar - 21:53

[Désolée pour le retard T^T]


Le conseil de Riri semblait laisser tout le monde perplexe. Ce n'était pas vraiment étonnant, la technique en elle-même n'était pas des plus simples à comprendre...
Françoise souleva une hypothèse, à laquelle Riri répondit négativement :


- Il est impossible de voir ce qu'il se passe à l'intérieur de mes labyrinthes. Moi-même je m'appuie sur l'instinct plus que sur les yeux pour localiser Talpa lorsqu'elle est sous terre. Et puis peu importe quel adversaire j'affronte, risquer sa toupie dans mes labyrinthes c'est signer son arrêt de mort... ajouta-t-elle avec un sourire en coin. Rikio est trop intelligent pour que je puisse penser à utiliser ce genre de technique sur lui.

Le combat faisait toujours rage dans l'arène. Goû, prit d'impatience, déclencha un énorme brasier. Aveuglée par cet intense incendie, Riri se protégea le visage derrière son avant-bras par réflexe. Lorsque l'attaque fut passée, elle sentit un vague affaiblissement du côté de Rikio. Surprise, elle baissa immédiatement son bras et se leva pour mieux voir le match. La fumée dégagée par les flammes l'empêchaient de distinguer clairement les deux toupies, mais une chose était sûre : elle avait bien compté deux ombres filant dans le nuage de cendres. Elle se mit à réfléchir rapidement.
"La fumée... Il y a trop de fumée, la lumière ne passe pas... Bien joué, Goû, c'était involontaire mais brillant... En revanche, une attaque de ce genre ne devrait pas avoir autant affaibli Ghost..."
Elle dirigea alors son regard vers Rikio, autour duquel la fumée s'était peu à peu dissipée... Et ce qu'elle vit ne lui plu pas.


- RIKIO ! Fais un effort, bon sang, c'est pas le moment là !!

Cette bruyante interpellation fit sursauter le bladeur, le sortant vraisemblablement d'un profond sommeil. Il grommela un genre de "gueule pas comme ça..." et se redressa en s'étirant et en bâillant.
Cette attitude était de trop pour Riri et fit bouillonner en elle une colère longtemps refoulée. Elle s'agrippa au muret qui séparait l'arène des gradins et se mit à hurler à pleins poumons les remontrances qu'elle infligeait habituellement à ce "satané gamin", "fantôme du dimanche", "glandeur irrécupérable" et autre "adversaire redoutable mes fesses oui"...
Elle ne se calma que lorsque Benkei la rejoignit pour la retenir de franchir le muret et aller étrangler le je-m'en-foutiste se curant l'oreille à qui elle s'adressait. Si la situation avait été différente, Benkei aurait eu peur de s'approcher de la jeune fille dans cet état, mais la voir se défouler comme ça n'était pas arrivé depuis longtemps et il sentait qu'au fond, c'était un signe de bonne humeur. Il s'en cachait bien sûr, mais à voir cette scène, il ne pouvait s'empêcher de rire. C'était comme ça qu'elle était, avant le départ de Kyoya, vive et énergique, prête à remonter les bretelles des pires chasseurs qu'ils avaient dans leurs rangs.


- Foutu Rikio... grogna-t-elle en se calmant. Pourquoi il y met aussi peu de volonté, ce crétin ?... Et pourquoi tu souris comme un débile, toi ? lança-t-elle à Benkei.
- Pour rien... répondit-il en reportant son attention sur le duel. Tu crois qu'il pourrait perdre ?
- C'est ça qui te fait plaisir ?... Ne va pas trop vite, on parle de Rikio, répondit-elle d'un air grave. Mais quelle que soit l'issue de ce duel, sur le plan démonstration des compétences, il est au niveau boulet...

Rikio bâilla à nouveau, et suspendit encore une fois nonchalamment sa main au dessus du stadium. Le temps s'arrêta, un court instant, tous les regards étaient rivés sur sa main, se préparant à la prochaine attaque. Sous une pulsion soudaine, comme un courant électrique parcourant tout son corps, Rikio se raidit, bras tendu au dessus de l'arène, une lueur menaçante dans les yeux. Sa main fit un brusque mouvement vers la droite, et la seconde suivante, un violent impact fit sursauter les spectateurs. Tous les yeux se tournèrent vers l'endroit d'où provenait le choc, et découvrirent, une fois la poussière dissipée, une énorme fracture dans la paroi du stadium, dans laquelle était encastrée une toupie totalement arrêtée... C'était Dranzer.
Benkei ne cacha pas sa déception dans la grimace qu'il afficha, quant à Riri, elle avait déjà plaqué une main sur son visage. "On cherche à tester ses compétences, et lui, il trouve rien de mieux à faire que de s'endormir entre deux attaques et d'achever son adversaire avant même qu'on n'aie eu le temps de voir à quoi ressemble sa toupie... Nan mais quel boulet..."

_________________


Dernière édition par Riri Silversword le Mer 26 Mar - 22:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Mer 26 Mar - 21:53

Le membre 'Riri Silversword' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mission' : 5

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Kaï Hiwatari

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Dim 30 Mar - 20:17

Kaï tut une énième insulte envers son ancien coéquipier et rival. Malgré le fait que son idée n'était pas si débile que cela en y repensant. Solution désespérée pour débile désespéré. Prue ne sembla pas entendre son meilleur ami, son regard visé sur le jeu que menait Goû et son adversaire. Elle finit par penser à l'attaque de son propre spectre, Petit-Coeur. Peut-être que la vitesse de rotation de la toupie de Rikio était anormalement élevée pour pouvoir se rendre invisible comme celle de Prue … Riri reprit la parole en désamorçant l'hypothèse première de Françoise. Même Riri, dans ses labyrinthes, se fiait à son instinct qu'à sa vue. Elle ne voyait pas elle-même dans les trous que creusées sa toupie … Kaï faillit perdre patience avec Tyson. Cependant, il se retint de peu. L'attaque de son fils eut un quelconque effet sauf que cet effet n'était absolument peu visible. Iro tapa son poing dans son autre main comme prit d'une illumination.

-N'avez vous pas vu cette deuxième ombre dans la fumée ?

Kaï fronça les sourcils, se rappelant la scène après l'attaque de son fils. Le brasier avait laissé place à une énorme fumée comme à chaque fois que Dranzer enflammait l'arène. Il n'y avait alors pas qu'une ombre de toupie mais deux, très distinctes.

-Il n'avait pas que celle de Goû … La fumée nous as permit de voir la deuxième. Celle de Rikio, nettement.

L'idée de Tyson était légèrement différent. Sauf que ce ne fut pas la farine qui les avait aidé à voir la toupie mais la fumée. Goû avait pensé comme Iro, leur futur coach, sauf qu'il était trop tard pour recommencer et attaquer de nouveau. Rikio leva son bras et attaqua aussitôt. L'attaque fut fulgurante et envoya la toupie de Goû s'encastrer dans le mur. Le jeune garçon resta un moment sous le choc d'avoir perdu. Il était rare qu'il perde. Il perdait jamais sauf face à Makoto quelques fois où celui-ci avait de la chance …
Son père était dans le même état, se mordant la lèvre supérieure. Rikio avait du potentiel. Mais ils avaient trouvé sa faille … Il était trop tard malheureusement. Goû avait échoué avant de pouvoir contrer.


-Si Goû aurait plus de temps avant l'attaque de Rikio, il aurait vite trouver une parade et recommencer pour mieux attaquer. Mais il n'en a pas eut. Néanmoins, ça a été un bon match.
-Si tu le dis …


Kaï n'était pas de l'avis de son coach. Goû descendit dans l'arène et alla récupérer sa toupie. Le problème était qu'elle était enfoncée dans le mur un peu trop haut … Kaï arriva soudainement derrière son fils pour récupérer lui-même Dranzer. Goû sursauta puis afficha un air de honte, craignant les remontrances de son père. Celui posa sa main sur l'épaule de son fils.

-Tu t'es bien battu. Tu étais dans le noir complet. Tu ne pouvais pas le voir.
-Je sais … Mais j'ai trouvé comment le voir !
-Moi aussi. Mais il est trop tard … Mais ne sois pas déçu. Il y a toujours des prochaines fois …


Il se tourna vers Rikio :

-Belle performance. Et je sais que mon fils voudra une revanche. Mais toi la voudras-tu le moment venu ? Ou comptes-tu t'en aller sans intégrer notre équipe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roland Anderson

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Jeu 3 Avr - 13:33

La Journée venait à peine de commencer et le boulot commençais pour le jeune Roland. Son "employeur" le chargeait d'aller rencontrer Rikio. Un blader apparemment très dangereux. Ce ne fut pas très dur de savoir ou il se trouvait, Roland avait été plutôt chanceux d’être tombé sur un gars qui semblait bien le connaitre. Le jeune homme s'empressa donc retrouver sa cible et pris soin de se faire le plus discret possible, chose qu'il faisait plutôt bien. Personne ne semblait l'avoir remarqué et il pu assister tranquillement à un combat assez intéressant. Le fameux Rikio qui semblait être craint par nombreuses personnes était tout aussi dangereux qu'on le disait. Malgré la force de son adversaire qui ne semblait pas mauvais du tout, Rikio réussi à le battre assez facilement. Un homme vint alors leur parler, Roland en profita donc pour aller les rejoindre.

-Hé c'est toi Rikio ? J'ai beaucoup entendu parler de toi, que dirais tu te faire un combat contre moi?

Roland continua d'avancer tranquillement vers eux tout en attendant une réponse. Puis regarda l'homme qui se trouvait non loin de Rikio.

- Ça ne vous gêne pas j'espère?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Admin
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Jeu 3 Avr - 19:52

[Ho chance, j'ai eu le courage aujourd'hui ! lol Et quel pavé j'ai encore fait ! Very Happy]


Un entraînement qui sonne désastreux ...
Tyson était vraiment sur le point d'aller chercher de la farine. Sa femme le retenait de peu en le traitant de malade mental, malgré la présence de leurs enfants. Prue n'en fit aucun commentaires, habituée aux idées « grandioses » de son meilleur ami. Françoise fut la première à voir l'ombre, bien avant Iro. Mais malheureusement, elle se mordit la lèvre, craignant avoir rêvé. Elle hésita à en parler. Iro fut plus rapide qu'elle. Elle n'avait donc pas rêvé. Kaï l'avait vu aussi.

Prue l'avait vu aussi. Pourtant, elle ne disait toujours rien, les bras croisés. Françoise fut déçue de la suite des événements. Elle qui avait parié sur la victoire de Goû, elle avait fait chou blanc. Et Makoto ne se retint pas de lui faire rappeler. Ce dernier ne cessait de rire bêtement en traitant Goû de nul. Françoise se leva d'un bond et donna la claque du siècle à Makoto. Tyson vit la scène et Prue se leva aussi vite que sa fille pour pointer du doigt le jeune homme :


-Ose dire ou faire la moindre chose qui me déplairait à ma fille et je te jure que tu voleras dans le décor, d'accord ?

Tyson s'arrêta à quelques centimètres de la mère et de la fille, perdant vite de sa superbe et de sa colère surtout. Makoto méritait cette baffe, c'était vrai mais elle avait apprit à sa fille à se retenir devant les imbéciles. Prue se retourna vers sa fille, le visage grave. Françoise s'en ficha éperdument, s'asseyant à nouveau. La jeune mère serra les poings, en rage. Kaï tout craché ! Elle se fichait des conséquences tout comme lui !

Elle faillit dire « tel père, telle fille » mais se retenu. Personne à part elle, le savait … Elle soupira longuement, fixant du coin de l'oeil Makoto pleurnicher comme un bébé auprès de son père qui essayait de le réconforter. En faisant ça, il en faisait une femmelette ! Même Hilary le pensa en s'interposant entre le père et le fils, les engueulant comme jamais. Ce fut à Tyson de pleurnicher … Prue revint s'asseoir.


-Après une telle défaite de la part de Goû, Rikio ne va sûrement pas accepter de venir dans l'équipe … Monsieur Hiwatari perd son temps …

Prue sursauta. C'était sa fille qui venait de parler, maussade. Entendre sa fille dire « monsieur Hiwatari » faisait froid dans le dos de la blonde. Ca ne devait pourtant pas lui faire bizarre … Prue reposa son regard sur Goû, Kaï et Rikio. Qu'allait faire ce dernier ? Dire oui et rester ? Avec une telle performance de la part de Goû, il y avait peu de chance que ça n'arrive … Il faudra donc vite trouver un autre joueur … Mais qui ?

-Kaï est plus coriace que tu ne le crois. Il en a déjà fait plier plus d'un. Mais il est vrai qu'avec une tête de mule comme ce garçon … Ca ne sera pas simple, en effet.

Il devait laisser Rikio choisir. Bien que l'enjeu de ce match n'était pas forcément son adhésion à l'équipe. C'était surtout pour juger ses performances et qu'il voit celles de Goû.

-Goû était pourtant à deux doigts de trouver la faille … L'ombre était parfaite. Dranzer aurait pu le battre avec un peu plus de temps. J'espère que Rikio en a conscience. Et malheureusement, j'espère aussi peut-être avec une trop grande naïveté qu'il acceptera de nous rejoindre …

Prue sourit faiblement. Sa fille espérait trop sans doute …

-Qui c'est ce gars ? Fit Makoto, qui s'était miraculeusement remit assez vite de sa dépression.

Prue suivit du regard le jeune garçon qui alla aborder Rikio et Kaï. Prue n'en savait pas plus non plus mais en tout cas, Kaï n'allait pas apprécier l'entrée en matière de cet intrus de dernière minute …

-Mais c'est …

Hilary fut étonnée. Elle semblait reconnaître cette personne. Son mari fut surpris :

-Tu connais cet enfant ?
-Roland. C'est un jeune beybladeur que … j'ai rencontré avec Hanabi. Il est très sympathique mais un peu timide.

©️ Narja - S. Amakusa pour Never Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixsrevival.forumgratuit.org
Riri Silversword

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21
Localisation : Mon sens de l'orientation ne me permet pas de répondre à cette question...

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Lun 7 Avr - 19:56

La déception et la frustration se faisaient ressentir parmi les témoins de cette fin de match. Tous savaient ce que l'échec de Goû pouvait signifier...
Les commentaires parvenaient aux oreilles de Riri. "On a réussi à trouver sa faille", "je l'ai vu", "si il avait eu plus de temps, il aurait pu le battre"... Elle serra les dents, agacée. Ils s'imaginent réellement que battre Rikio est si facile ?


- Il ne suffit pas de me voir pour me battre, grogna Rikio depuis l'arène, en réponse aux commentaires qu'il percevait lui aussi. Si vous êtes assez naïfs pour le penser... il se tourna vers Kaï, ... Je n'ai aucune raison de rester avec vous.

Sur ces mots, il prit la direction de la sortie. Après quelques pas, un bras barra son chemin. C'était celui de Benkei.

- Si, t'en as une, rétorqua-t-il d'un ton grave. Même deux, fit-il en jetant un oeil à Riri par-dessus son épaule.

- Tu crois que tu me fais peur, Ben-kun ? siffla Rikio avec une lueur menaçante dans les yeux.

- Lui, non. Moi, oui, répliqua Riri en s'interposant entre les deux garçons. Dois-je te rappeler pourquoi on est là tous les trois ?

Rikio la foudroyait des yeux, mais elle soutenait son regard. Cet échange fut interrompu par l'arrivée d'un certain Roland.
Son entrée ne laissa pas le petit groupe indifférent. Enfin, si on exclu Rikio, qui bâilla et alla s'asseoir plus loin, avec un geste de la main accompagné d'un "vois ça avec les gens qui gèrent mon emploi du temps..."
Cette remarque provoqua un dilemme dans la tête de Benkei : devait-il se mettre à beugler son mécontentement sur cet inconnu qui se mêlait de leurs affaires, ou sur Rikio dont le comportement méritait une correction ?
Riri, quant à elle, resta aussi imperturbable qu'à l'accoutumée. Elle restait silencieuse, dévisageant le nouveau venu, qui n'était visiblement pas qu'un simple amateur qui passait par là. De plus, elle avait l'impression de l'avoir déjà vu quelque part...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaï Hiwatari

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   Mar 8 Avr - 19:38

Goû avait perdu et tous, dans les gradins, donnaient son opinion. Une opinion qui ne plut pas au gagnant de ce match serré. Rikio se croyait ou plutôt était fort. Même Riri portait en haute estime ses compétences au beyblade. Goû voulut partager l'avis de Françoise. Cependant, il restait lucide. Ce ne serait même pas encore au deuxième match qui arriverait à percer la technique de Rikio. Celui-ci possédait une technique quasi-infaillible. Il faudra du temps à Goû pour la percer. Et beaucoup d'entraînements également. Kaï tenta d'avoir une réponse de Rikio au sujet de son adhésion à l'équipe mais la remarque de Françoise semblait avoir agacé le jeune garçon. La jeune fille était trop naïve ou alors … Kaï eut le visage caché, souriant en coin. Il écarta les mains de façon théâtrale pour se lancer dans un de ses discours pour dire que lui même n'était pas de l'avis de la jeune fille lorsqu'un énergumène de l'âge de son fils se précipita vers Rikio, le demandant en combat … Kaï perdit patience lorsque le jeune inconnu se permit l'outrage de demander si cela gênerait l'adulte qui était en pleine négociation avec l'adversaire de son fils …

-Non, bien sûr que cela ne me gêne en aucun cas …

Bien entendu, ce n'était pas vrai. Cependant, Kaï arrivait parfaitement à garder son calme. Goû, seul, voyait l'envie exécrable de son père d'aller étrangler le nouveau venu qui l'avait coupé dans une magnifique tirade qui aurait sans doute aider à faire venir Rikio « le coriace » dans l'équipe. Prue avait sans doute raison. Rikio ressemblait quelque peu à Kaï. Et seul, celui-ci pouvait avoir une chance de le comprendre et de le tirer dans son camp … Le problème était l'intrus qui avait débarqué. Kaï esquissa un sourire lorsque Rikio le repoussa presque en disant qu'il devait plutôt s'adresser aux gens qui s'occupaient de son emploi du temps, à l'occurrence Riri. Celle-ci regardait avec méfiance l'inconnu. Goû fronça les sourcils.
Un gars venant de nulle part désirant un combat contre Rikio après avoir sûrement vu ses performances dans le précédent match … Cela sonnait louche pour le fils de Kaï. Et son père était du même avis. A moins que le jeune inconnu ressemblait à Tyson avec ses idéaux de vouloir affronter tous les grands beybladeurs du monde, ce qui ne semblait pas être le cas de garçon vu son apparence, il se pourrait que ce garçon pouvait travailler pour Boris.
Ils pouvaient s'attendre à tous. Et Kaï n'avait pas besoin de dire à Riri d'être sur ses gardes. En ces temps troubles causés par Boris et ses sbires, elle savait qu'elle devait faire attention à tout. Et surtout à cet inconnu qui étrangement demandait un combat contre Rikio et non contre elle ou toute autre personne dans la salle …

Ou alors tout simplement, Goû et son fils se faisaient des plans de paranos et ce jeune inconnu voulait juste un combat, fasciné par les performances éclatantes que Rikio avait fait preuve pendant le match.

Cependant, lorsqu'on était une personne ayant subit tellement d'atrocités d'un monstre, on finit par devenir paranoïaque …

Ou prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entraînement qui sonne désastreux ... [PV Kaï et Riri]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix's Revival :: Japon :: Tokyo :: Centre-Ville :: Les bureaux de la BBA-
Sauter vers: